Jérémie Huchet (Muscadet) – Le Vin Ligérien n°14

Toujours majeurs, rarement mineurs. La mélodie Huchet, d’évidence, s’inscrit en sol. Invitez le vigneron de Château-Thébaud à débattre et présenter les particularités de ses productions et, rapidement, l’intéressé revient sur l’argumentaire musical des terres qui guident et orientent les vins de ses domaines. Et elles sont de qualité, nous avons affaire ici à un convaincu défenseur des terroirs du muscadet, quitte, parfois, à le voir s’irriter lorsque certains de ses confrères ne reprennent pas avec la même ardeur sa foi inébranlable. « Un ami géologue du Bordelais est récemment venu examiner nos sols. Il était soufflé de l’incroyable potentiel de ce qu’on trouve autour de Nantes. Il faut en être convaincu : nous avons un trésor sous les pieds. » Et, pour Jérémie Huchet, ils se déclinent sous des formes différentes lorsqu’on examine les caractéristiques des quatre propriétés du domaine. Il y a le Domaine de la Chauvinière, le site originel de la famille Huchet et des parents de l’actuel exploitant : du granit de Château-Thébaud avec ses saveurs florales et de pins dans les bouteilles. Puis le Clos les Montys, avec ses sols « amphibolite meta gabbro » pour des vins davantage tournés vers la minéralité. On arrive au château de la Bretesche : du gneiss et des saveurs salines. Enfin le château de la Templerie, tourné vers les fruits blancs et exotiques qu’autorise le travail dans le « granit de Clisson ». Et si l’on a affaire aujourd’hui à un jeune patron […]

Vous souhaitez télécharger l’intégralité du contenu ?

Télécharger au format PDF le document complet pour une lecture plus confortable pour 2 €.
Une fois le paiement effectué vous recevez dans les quelques secondes votre document par mail.

paypal_icon

Catherine et Philippe Delesvaux (Anjou) – Le Vin Ligérien n°14

J’ai toujours vu mes parents aimer le vin, j’ai toujours eu le goût de découvrir les parfums et les saveurs de ce qu’ils buvaient. Et puis, surtout, j’avais aussi la curiosité de ce qui se passait dans les cuisines et, tout ça, ça va ensemble. Après, il n’y a jamais de hasard dans les parcours et les rencontres. Y compris dans les rencontres qui débouchent sur des histoires d’amour… » Avec les lunettes de soleil qui lui barrent le visage au-dessus d’un sourire aussi évident, Catherine est de celles qui croient aux racines. Les racines à la surface, mais aussi celles qui remontent loin, dans les parcours de nos parents et les saveurs et plaisirs de l’enfance. Car comment expliquer autrement sa rencontre avec Philippe Delesvaux et le coup de foudre aussi violent qui, dit-elle dans un éclat de rire, « se prolonge trente-trois ans plus tard. » De fait, l’examen des parcours ne semblait, a priori, pas devoir faire se croiser cette ancienne professeur des écoles, originaire de Douai, dans le Nord, et ce Parisien aux racines savoyarde […]

Vous souhaitez télécharger l’intégralité du contenu ?

Télécharger au format PDF le document complet pour une lecture plus confortable pour 2 €.
Une fois le paiement effectué vous recevez dans les quelques secondes votre document par mail.

paypal_icon

Benoît Blet dans les Deux-Sèvres, à Oiron (Anjou) – Le Vin Ligérien n°14

La quarantaine franchie, Benoît Blet a maintenant une douzaine d’années de recul sur son parcours à Oiron. Car c’est ici, dans les Deux-Sèvres, que lui et Céline, son épouse, ont décidé d’arrimer leur passion de la vigne. « Du grain de folie de la jeunesse », comme Benoît le dit lui-même, ils sont passés « à davantage de sagesse. » Un destin qu’ils s’étaient finalement choisi dès leur rencontre au cours de leurs études à Montreuil-Bellay, là où leurs « coeurs ont battu l’un pour l’autre. » […]

Vous souhaitez télécharger l’intégralité du contenu ?

Télécharger au format PDF le document complet pour une lecture plus confortable pour 2 €.
Une fois le paiement effectué vous recevez dans les quelques secondes votre document par mail.

paypal_icon

Cave des vins de Saumur – Le Vin Ligérien n°14

Dans le paysage des caves coopératives du Val de Loire, elle se localise comme à la sortie de Saint-Cyr en Bourg : incontournable. Avec sa vaste devanture et son parking large, impossible de manquer la cave « Robert et Marcel » et sa façade relookée récemment, avec le design intérieur (réussi) du cellier. […]

Vous souhaitez télécharger l’intégralité du contenu ?

Télécharger au format PDF le document complet pour une lecture plus confortable pour 2 €.
Une fois le paiement effectué vous recevez dans les quelques secondes votre document par mail.

paypal_icon

Domaine des Quarterons (Saint-Nicolas-de-Bourgueil) – Le Vin Ligérien n°14

Le Clos des Quarterons. L’histoire de la maison n’a pas vraiment retenu l’origine du mot. Le Clos, c’est entendu, définit l’atmosphère naturelle du lieu, lorsqu’on pénètre dans le domaine, enraciné au centre de Saint-Nicolas-de-Bourgueil. Quarterons ? « Une mesure agraire, mais on n’en sait pas beaucoup plus », sourit Xavier Amirault. L’histoire de la maison, la grande, celle du quotidien, s’inscrit depuis six générations dans la famille Amirault. Et à entendre l’homme des lieux, on comprend vite que le passage de témoin est déjà préparé pour les générations futures. L’avenir le dira. […]

Vous souhaitez télécharger l’intégralité du contenu ?

Télécharger au format PDF le document complet pour une lecture plus confortable pour 2 €.
Une fois le paiement effectué vous recevez dans les quelques secondes votre document par mail.

paypal_icon

Louis-Jean Sylvos (Azay-le-Rideau) – Le Vin Ligérien n°14

Ce n’est finalement sans doute pas un hasard si Louis-Jean Sylvos est venu s’installer ici, en lisière de forêt, à Cheillé. A le voir et à l’entendre, on se dit en effet que la gentilhommière et lui se ressemblent comme deux gouttes d’eau… enfin… de vin. Car si la discrétion et l’élégance de la bâtisse sont évidentes, elles ne le sont pas moins pour Louis-Jean Sylvos que rien, cependant, au départ ne prédestinait à la vigne si ce n’est son amour pour le produit qui, lui, ne date pas d’hier. Pourtant, son parcours reste très improbable. Rendez-vous compte : démarrer une carrière […]

Vous souhaitez télécharger l’intégralité du contenu ?

Télécharger au format PDF le document complet pour une lecture plus confortable pour 2 €.
Une fois le paiement effectué vous recevez dans les quelques secondes votre document par mail.

paypal_icon

Domaine Couly-Dutheil (Chinon) – Le Vin Ligérien n°14

Lorsque, dans quelques années (six ans, précisément) se posera la question, pour la famille Couly-Dutheil, du choix du site de la célébration du centenaire de ce bastion du Chinonais, la majestueuse salle de dégustation centrale reviendra, d’évidence, au coeur de la réflexion. Avec les larges baies vitrées qui ouvrent sur la cour nichée dans une artère tranquille de la cité ; avec les verres de dégustation suspendus au-dessus des tables de verre arrondies, l’endroit est propice à l’échange, à la concentration douce vers les saveurs du palais, tout autant qu’au partage des émotions, des discussions, des points de vue. Le constat n’a rien du hasard tant les vignerons de ce domaine ont choisi de concentrer leur travail autour de ces vertus mêlées et entremêlées, où le goût n’est jamais loin de l’émotion, le subjectif de l’objectif,
la discussion de la comparaison… Bref, de tout ce qui fait que le vin est vin et source d’éternelles recherches et digressions. […]

Vous souhaitez télécharger l’intégralité du contenu ?

Télécharger au format PDF le document complet pour une lecture plus confortable pour 2 €.
Une fois le paiement effectué vous recevez dans les quelques secondes votre document par mail.

paypal_icon

Benoît Gauthier (Vouvray) – Le Vin Ligérien n°14

Au volant de son camion qui le mène sur les hauteurs de Rochecorbon, Benoît Gautier disserte sur les exigences et les particularités de son métier, de sa passion. Et d’évidence, à l’entendre, elle n’a rien de comparable avec celles du quidam moyen. Vigneron, c’est quelque chose ! « Chez les passionnés de vin, évidemment », sourit-il alors qu’à l’horizon l’agglomération de Tours se dévoile sous ses yeux, au fil d’un panorama très prisé par les propriétaires de maisons attirés par la vue ensoleillée, à la lisière de Parçay-Meslay. « Aujourd’hui, avec les moyens techniques des réseaux sociaux, j’ai le moyen d’annoncer ma participation aux salons à l’autre bout du monde. Et quand j’arrive et qu’on m’accueille sur place, au même titre que l’ensemble de mes confrères vignerons, je peux lire dans leurs yeux la particularité qu’il y a à exercer ce métier absolument unique. Quand on fait du vin, on fabrique quelque chose d’unique, qui s’inscrit dans notre patrimoine. » […]

Vous souhaitez télécharger l’intégralité du contenu ?

Télécharger au format PDF le document complet pour une lecture plus confortable pour 2 €.
Une fois le paiement effectué vous recevez dans les quelques secondes votre document par mail.

paypal_icon

Thierry Michaud (Chenonceaux) – Le Vin Ligérien n°14

Les mains sur les hanches, c’est avec une moue amusée que Thierry Michaud observe, comme sortie de terre, la cuvée émerger du parterre fleuri, à l’arrière de la propriété. La jachère fleurie a envahi le décor et offert des couleurs inattendues à ce petit lopin de Noyers-sur-Cher, et la météo, à la fin de l’année dernière, a apporté son écot à la maturation des vins de cet ardent défenseur du Chenonceaux. Dans la longue lutte menée pour faire valoir les spécificités et les vertus de ce terroir, le vigneron n’a pas ménagé sa peine dans les années 2000. La récompense est tombée une dizaine d’années plus tard, avec l’appellation enfin reconnue par l’INAO. Quitte à user de l’usage du « x » pour différencier l’emploi du nom de la commune… pour établir le distinguo écrit à défaut d’être phonétique, avec le château voisin, sans conteste l’un des plus beaux du territoire français. […]

Vous souhaitez télécharger l’intégralité du contenu ?

Télécharger au format PDF le document complet pour une lecture plus confortable pour 2 €.
Une fois le paiement effectué vous recevez dans les quelques secondes votre document par mail.

paypal_icon

Vincent Roussely à Angé (Touraine) – Le Vin Ligérien n°14

Si la quarantaine a sonné pour Vincent Roussely, il n’a pas pour autant attendu ce virage pour s’interroger sur le sens de la vie dont on sait qu’elle est davantage semée de questions que de réponses. Mais qu’importe, après tout. L’important est le voyage. Encore faut-il le rendre le plus acceptable ou mieux : le plus agréable possible. […]

Vous souhaitez télécharger l’intégralité du contenu ?

Télécharger au format PDF le document complet pour une lecture plus confortable pour 2 €.
Une fois le paiement effectué vous recevez dans les quelques secondes votre document par mail.

paypal_icon