La cave coopérative de Bléré – Le Vin Ligérien n°13

Il est de ces hommes qui s’inscrivent dans la durée. « Des vendanges, j’en ai vu, vous savez », glisse Gilles Bac qu’on croit sur parole lorsque, affairé à scruter les locaux en travaux du site de Bléré lors de notre passage, raconte les « récoltes réussies, car il y en a heureusement, et les années de galère ». Et dans le parcours de cet homme « au patronyme simple, comme en ont les gens simples », dit-il, les cycles et les mouvements de la vigne, n’ont pas manqué. La règle, qui prévaut toute action d’intervenir sur le sol de manière générale, pourra s’appliquer avec davantage d’acuité pour un territoire moins exposé, moins renommé que certains voisins du Val de Loire. Mais qui n’en possède pas moins des trésors de parfums pour qui fait l’effort de les découvrir. C’est ainsi la vocation du lieu, qu’on croise au coeur de Bléré : le Cellier du Beaujardin. […]

Vous souhaitez télécharger l’intégralité du contenu ?

Télécharger au format PDF le document complet pour une lecture plus confortable pour 2 €.
Une fois le paiement effectué vous recevez dans les quelques secondes votre document par mail.

paypal_icon

Valérie Forgues à Mareuil-sur-Cher – Le Vin Ligérien n°13

orsque la vie se fait plus dure et que les aléas prennent du poids dans le quotidien, chacun a ses petits réflexes de défense. Ses îlots de recentrage qui permettent de se retrouver au fond et aident à remettre les idées en place. Valérie Forgues, elle, a découvert un panorama inattendu, à deux pas de chez elle. Tout près des vignes qui constituent aujourd’hui le fil conducteur de son existence. Quelques mètres plus bas, c’est le Cher et sa nature environnante qui lui permettent, parfois, de retrouver une bulle d’oxygène nécessaire pour regonfler l’énorme énergie nécessaire pour la gestion d’un domaine vinicole. […]

Vous souhaitez télécharger l’intégralité du contenu ?

Télécharger au format PDF le document complet pour une lecture plus confortable pour 2 €.
Une fois le paiement effectué vous recevez dans les quelques secondes votre document par mail.

paypal_icon

Luc Percher à Cour-Cheverny – Le Vin Ligérien n°13

Il n’a pas fait les choses à moitié. Luc Percher sourit de cette immersion, au propre comme au figuré. Elle est visible à l’oeil nu et domine la première impression en arrivant sur place. « On est au coeur du sujet, d’évidence… » En déposant ses premiers regards sur l’horizon du domaine de L’Epicourchois, on saisit rapidement la mesure de l’engagement de la famille Percher dans son environnement. Seulement séparée par quelques arbres, la maison d’habitation jouxte la vigne du Loir-et-Cher, dans la tranquille campagne solognote qu’elle conserve au coin de l’oeil comme pour mieux la surveiller au quotidien. Ce qui n’est jamais superflu lorsqu’il s’agit de rester au plus près de l’évolution de la plante, pour agir avec rapidité et efficacité quand les conditions météo le commandent. […]

Vous souhaitez télécharger l’intégralité du contenu ?

Télécharger au format PDF le document complet pour une lecture plus confortable pour 2 €.
Une fois le paiement effectué vous recevez dans les quelques secondes votre document par mail.

paypal_icon

Le domaine Goyer à Châteaumeillant – Le Vin Ligérien n°13

La galerie de portraits de vignerons que nous vous proposons chaque trimestre a aussi pour propos de vous amener à la curiosité. Cette curiosité étant de toute façon devenue de nos jours, dans des moments où nos portefeuilles se rétrécissent (enfin… pour la majorité d’entre nous), une vertu cardinale si nous voulons continuer à assouvir notre passion pour les vins. Dont on sait aussi par ailleurs qu’ils revêtent, par définition ou presque, cette notion de l’aventure. De ce plaisir de l’inconnu que l’on aime sentir lorsqu’on franchit la porte d’une cave. […]

Vous souhaitez télécharger l’intégralité du contenu ?

Télécharger au format PDF le document complet pour une lecture plus confortable pour 2 €.
Une fois le paiement effectué vous recevez dans les quelques secondes votre document par mail.

paypal_icon

Pierre Jussieaume au Loroux-Bottereau (Muscadet) – Le Vin Ligérien n°12

L’homme est discret. Mais profond. N’a pas le verbe haut. Il le préfère parcimonieux et réfléchi. A chacun sa personnalité. Peut-être aussi parce qu’il est de ce pays, des marais de Goulaine, où l’atmosphère vous embarque dans des rêveries d’un autre temps. Pierrick Jussiaume en conserve d’ailleurs pour le visiteur quelques grains de malice : « C’est un beau paysage, ici. Mais c’est bruyant, vous ne trouvez pas ? On entend les oiseaux… On n’est pas malheureux finalement. » […]

Vous souhaitez télécharger l’intégralité du contenu ?

Télécharger au format PDF le document complet pour une lecture plus confortable pour 2 €.
Une fois le paiement effectué vous recevez dans les quelques secondes votre document par mail.

paypal_icon

Jean-Paul, Bruno et Jean-Charles Cochard à Aubigné-sur-Layon (Anjou, Layon, et Bonnezezaux) – Le Vin Ligérien n°12

Jean-Paul Cochard est visiblement un homme heureux. Son épouse, Huguette, l’accompagne dans une passion partagée du vignoble et ses deux fils, Bruno et Jean-Charles, l’ont rejoint ces dernières années au domaine familial. Mihoudy est enserré dans le bel écrin de pierres et de vignes qu’est le village d’Aubigné… sur Layon. Ne pas oublier, surtout, de citer la rivière. Car la remontrance n’est pas loin. Jean-Paul vous le rappellera de toute façon immédiatement. Il tient visiblement aux deux comme à la prunelle de ses yeux. Et concède volontiers son attachement à cette commune de 350 habitants culturellement attachée la vigne : « Il demeure ici une âme de vigneron car nous sommes au coeur du Layon. Je m’y suis toujours senti très bien. » […]

Vous souhaitez télécharger l’intégralité du contenu ?

Télécharger au format PDF le document complet pour une lecture plus confortable pour 2 €.
Une fois le paiement effectué vous recevez dans les quelques secondes votre document par mail.

paypal_icon

Pierre Morgeau à Beaumont (Haut-Poitou) – Le Vin Ligérien n°12

Le Haut-Poitou a arraché le label AOC en 2011 seulement et ses vignerons se doutent qu’ils devront maintenant démontrer leurs talents sur les différents marchés. Car ce label, ils le savent, n’est pas une fin en soi, mais le début d’une aventure qui devrait remettre sur pied cette très jeune appellation bousculée ces derniers mois par les soubresauts qui ont conduit à la fin de la cave coopérative à proprement parler. Plus que jamais les talents individuels de ces terroirs sudistes des vins du Val de Loire, situés dans la Vienne et les Deux-Sèvres, vont devoir émerger tout en créant une dynamique collective. Pas facile. Pour autant, la difficulté conduit souvent sur le chemin qui mène à la réussite, laquelle s’obtient certes avec un brin de talent mais, surtout, avec des litres et des litres de sueur… […]

Vous souhaitez télécharger l’intégralité du contenu ?

Télécharger au format PDF le document complet pour une lecture plus confortable pour 2 €.
Une fois le paiement effectué vous recevez dans les quelques secondes votre document par mail.

paypal_icon

Patrice Monmousseau à Saint-Hilaire-Saint-Florent (Bouvet-Ladubay) – Le Vin Ligérien n°12

Patrice Monmousseau est un homme affable. Et volubile. Bouvet-Ladubay est toute sa vie. Il le dit avec ses mots d’une fraîcheur que nous qualifierons de territoriale, c’est-à-dire que le langage ne trempe pas ici ses lèvres dans le chuchotement pincé des salons, mais dans l’expression fleurie d’un territoire où les hommes et les femmes du vignoble sont plutôt habitués au long et rugueux travail de patience de la terre. Les mots sont fleuris en toute saison. « J’ai tout fait ici », se souvient Patrice Monmousseau. « J’ai commencé en nettoyant les ch… Et je suis passé par tous les postes de la maison. » […]

Vous souhaitez télécharger l’intégralité du contenu ?

Télécharger au format PDF le document complet pour une lecture plus confortable pour 2 €.
Une fois le paiement effectué vous recevez dans les quelques secondes votre document par mail.

paypal_icon

Sylvain Bruneau (Saint-Nicolas-de-Bourgueil) – Le Vin Ligérien n°12

Il visait le marathon de Tours. Mais en homme sage, il a opté pour une formule de compromis : le semi-marathon. Les aléas climatiques des derniers mois l’ont contraint à limiter ses périodes d’entraînement. Reste qu’avec un chrono d’1 h 27 sur le « semi », Il figure parmi les meilleurs spécialistes régionaux. Avec sa silhouette élancée et son poids plume (68 kg) pour une taille importante sous la toise (1,85 m), Sylvain Bruneau possède, d’évidence, les particularités physiques pour réussir dans la course à pied. Or, s’il dispute chaque semaine depuis longtemps plusieurs entraînements pour conserver un souffle régulier, le vigneron de Saint-Nicolas-de-Bourgueil aime se lancer des défis, réalistes néanmoins, pour tester son potentiel physique sur les longues distances, jusque sur le marathon. Encore faut-il que le calendrier le lui permette. Outre Tours, on a également retrouvé son profil élancé sur les parcours d’Esvres. […]

Vous souhaitez télécharger l’intégralité du contenu ?

Télécharger au format PDF le document complet pour une lecture plus confortable pour 2 €.
Une fois le paiement effectué vous recevez dans les quelques secondes votre document par mail.

paypal_icon

Kathleen Van den Berghe à Ingrandes-de-Touraine (Bourgueil)

Pas de prédestination au monde du vin. Pourtant, Kathleen Van den Berghe s’y laissera prendre au fil des méandres de la vie. On appelle parfois cela le hasard. Et l’envie, sans aucun doute aussi, de changer d’horizon. D’abord ingénieur en construction durant quatre années chez Van Lære, elle est devenue consultante en stratégie commerciale, organisationnelle et industrielle chez McKinsey, une boîte américaine, pendant neuf ans. Vie de nomade. Une rencontre dans cette même maison, celle de Sigurd Mareels, qui devient son mari, et la joie de mettre au monde un premier enfant la conduiront ensuite vers une situation plus sédentaire. « Une vie de bureau », comme le dit Kathleen, dans une entreprise immobilière, Matexi Group. « Mais ce n’était pas ce que je préférais comme travail. » La lassitude, en somme, d’un boulot pour lequel on n’est pas fait. Et qui vous renvoie vers des réflexions sur vous-même, mûries le temps d’une visite en Toscane d’une jolie maison entourée d’oliviers et de vignes, loin du cliché des Belges qui achètent une bâtisse en bord de mer, sur la Côte méditerranéenne. « C’est à ce moment-là qu’avec mon mari on s’est dit : pourquoi pas une maison au milieu des vignes pas trop éloignée de la Belgique – mon mari travaille […]

Vous souhaitez télécharger l’intégralité du contenu ?

Télécharger au format PDF le document complet pour une lecture plus confortable pour 2 €.
Une fois le paiement effectué vous recevez dans les quelques secondes votre document par mail.

paypal_icon