Muscadet, lancement du cru communal Vallet, 8 novembre 2017

Muscadet : Vallet lance sa démarche vers un cru communal

Et de dix ! Mercredi 8 novembre 2017, la « capitale » du Muscadet a lancé officiellement sa démarche pour une reconnaissance du cru communal Vallet. 25 vignerons portent cette belle dynamique.

Terroir de micaschistes, arômes de fruits exotiques, rondeur, fraicheur, minéralité… Le muscadet de Vallet n’est pas le même que celui de Clisson, ou de Gorges, en tout cas pour certaines parcelles très typées. Grâce à la reconnaissance des « crus communaux », les domaines viticoles concernés pourront afficher sur certaines de leurs cuvées l’origine de leur Muscadet Sèvre-et-Maine.
A Vallet, 25 vignerons participent aujourd’hui à l’aventure, pour environ 20 hectares de vignes (sur les 1500ha que compte la commune) réparties sur 40 parcelles.

Depuis 2011, année de création de l’association, ils ont déjà beaucoup travaillé. « La première étape a été l’étude pédologique », a rappelé Roger Boisdron. Le groupe entier s’est déplacé dans chacune des parcelles possiblement concernées, pour y observer le sol et le sous-sol. Cette réflexion indispensable a nourri les débats, et permis d’identifier ce qui fait la spécificité de Vallet : un terroir principalement composé de micaschistes.

Vallet : fruits exotiques et rondeur

Détail important : les parcelles se revendiquant du cru « Vallet » ne se situent pas nécessairement à Vallet. Certaines sont à la Regrippière, ou à Tillières. « Mais toutes se trouvent bien sur un terroir spécifiquement identifié », souligne Vincent Dugué, vigneron.
Six millésimes ont déjà été réalisés sur ces parcelles pré-identifiées. Les vins du futur « cru Vallet » présentent des notes de « fruits exotiques, de la rondeur, de la complexité, de la richesse », a également présenté Roger Boisdron.

Attention aux étiquettes

Il reste encore du travail, avant d’aboutir à un cahier des charges… et du temps, avant d’obtenir le feu vert de l’INAO. Car pour l’instant, le « cru Vallet » ne peut pas être revendiqué comme appellation, seulement comme « dénomination régionale » du Muscadet Sèvre-et-Maine. Et encore : à condition de prendre toutes les précautions sur les étiquettes, sous peine d’attirer les foudres des services de la répression des fraudes.

Muscadet, la carte des crus communauxClisson, Gorges et Le Pallet sont partis les premiers sur ce chemin de la reconnaissance, obtenue en 2011. Désormais, Vallet lance également son dossier, tout comme Goulaine, Monnières-Saint-Fiacre, Château-Thébaud, Mouzillon-Tillière, Champtoceaux et la Haiye-Fouassière. Avec l’espoir que ça aille un peu plus vite…