C’est parti pour le week-end des salons d’Angers et Saumur

Après les salons du Sud, la planète vin a rendez-vous à Angers et Saumur : sept salons pro, plus de 700 vignerons, et 10000 visiteurs attendus. Et avec Food’Angers, même les gastronomes amateurs sont à la fête !

 

Food’Angers

Du vendredi 2 février jusqu’au dimanche 11 février, la ville d’Angers surfe sur la dynamique des salons des vins pour les pros pour mettre en valeur la gastronomie angevine… et les talents locaux !

Ateliers de taille de vigne (samedi et dimanche), dégustations diverses (choux et crémants, ou vins et chocolat), marché des vignerons (dimanche aux Greniers Saint-Jean), randonnée à la découverte du chenin, cours de cuisine… L’offre s’est encore enrichie pour cette édition 2018.

Le programme complet : (ou sur le site)

 

SAMEDI ET DIMANCHE

Les Pénitentes

C’est quoi ? Un « petit » salon qui réunit une trentaine de vignerons triés sur le volet (par d’autres vignerons, comme Agnès et René Mosse ou thierry Puzelat) travaillant en bio/ biodynamie, de Loire mais aussi d’ailleurs.

Samedi 3 et dimanche 4 février, 10h-18h, hôtel des Pénitents, 23 Bd Descazeaux à Angers. Entrée 5€. Page Facebook.

 

Dégustation Greniers Saint-Jean

C’est quoi ? 215 vignerons bio/biodynamistes, de Loire et d’ailleurs, réunis dans le cadre majestueux des Greniers Saint-Jean.

Samedi 3 et dimanche 4 février, de 10h à 19h, greniers Saint-Jean d’Angers (sur deux sites : l’Hôpital pour la Loire, les Greniers pour les autres régions). Avec invitation 10€ /sans invitation 20€, participation sous forme défiscalisable à 66%. Conférence de Nicolas Joly samedi et dimanche à 15h. Page Facebook.

 

DIMANCHE

Anonymes

C’est quoi ? Environ 70 vignerons « nature » de toute la France, et une ambiance décontractée.

Dimanche 4 février, salons Curnonsky à Angers, de 10h à 18h30. Page Facebook.

 

DIMANCHE et LUNDI

 

Dive Bouteille

Salons d'Angers Saumur 2018 : la Dive Bouteille

C’est quoi ? Plus de 200 vignerons « nature » du monde entier, et 4000 visiteurs en 2017 : un rendez-vous incontournable.

Dimanche 4 et lundi 5 février à Saumur, dans les caves Ackerman. Stationnement (gratuit) parking du Breil, navettes gratuites avec arrêts à la gare. Participation 10€. L’affiche est sur la page Facebook.

 

LUNDI-MARDI

Salon des Vins de Loire

C’est quoi ? Près de 300 vignerons principalement de Loire pour ce « in » qui existe depuis plus de 40 ans. L’affiche ici.

Lundi 5 février 2018, 9h-19h et mardi 6 février 2018, 9h-18h. Au parc expo d’Angers, route de Paris (navettes dispo depuis la gare d’Angers). Un badge (gratuit) est nécessaire pour entrer sur ce salon professionnel. www.salondesvinsdeloire.com

 

Levée de la Loire + Demeter

levee-2018C’est quoi ? 270 vignerons dont 40 hors Loire, tous bio et en biodynamique certifiée pour la partie Demeter.

Lundi 5 février 2018, 9h-19h et mardi 6 février 2018, 9h-18h. Au parc expo d’Angers, route de Paris (navettes dispo depuis la gare d’Angers). Page Facebook.

 

 

 

 

 

La carte des salons d’Angers Saumur 2018

Saget se place dans le vignoble nantais

La Maison Saget-La Perrière, spécialisée dans la production serait sur le point de conclure l’achat d’un vignoble au sud de Nantes (notre photo : Laurent (à gauche) et Arnaud Saget). On en saura plus dans le courant du mois de mars.

Guillaume Lapaque quitte la direction de la Fédération des Associations Viticoles d’Indre-et-Loire et de la Sarthe. Directeur depuis 2010 de la FAV 37, il quittera ses fonctions à la fin du mois de ce mois de janvier. « Accompagner la viticulture tourangelle a été une expérience enthousiasmante. Je quitte aujourd’hui ces fonctions pour me consacrer à un projet personnel, toujours dans l’univers du vin » explique Guillaume Lapaque dans un communiqué de presse. Fin octobre 2017, la Communauté de Communes Touraine Ouest Val de Loire lui a confié l’exploitation de la Cave du Pays de Bourgueil qui rouvrira en avril 2018 et reprendra son nom historique de « Cave de la Dive Bouteille ».

Découvrir la richesse gastronomique du terroir de traditions gourmandes et viticoles du Val de Loire : c’est l’idée de l’opération « 2 x plus de goût » qui a repris ses droits depuis la mi-janvier dans les restaurants de Blois Chambord-Val de Loire. Jusqu’au 31 mars, les quatorze restaurateurs partenaires de l’opération proposeront, sous forme de portions, la dégustation de deux entrées, deux plats, deux desserts et deux verres de vin pour le prix d’un menu.  Pour cette huitième édition, les deux plats de Blois, élus en 2017 à la suite d’un concours, sont mis à l’honneur. L’occasion de déguster ainsi dans la capitale du Loir-et-Cher, le plat « poularde 1550 au safran » et le dessert « le verger blésois ». Deux restaurants se sont prêtés au jeu : Au Rendez-vous des pêcheurs à Blois et Le Relais d’Artémis à Bracieux.

Guillaume Morin (Chevervy – Cour-Cheverny) – Le Vin Ligérien n°23

Au fond, la propriété des grands-parents. « Sept frères et soeurs, on est tous nés là », prévient Robert Morin. A droite, la maison du fiston, Guillaume et son épouse, Jane. A gauche, la maison de Robert et Eliane. Et, au milieu, père et fils réunis autour des grappes en phase de développement, sécateur en main.  […]

Vous souhaitez télécharger l’intégralité du contenu ?

Télécharger au format PDF le document complet pour une lecture plus confortable pour 2 €.
Une fois le paiement effectué vous recevez dans les quelques secondes votre document par mail.

paypal_icon

La cave coopérative du Vendômois (Coteaux du Vendômois) – Le Vin Ligérien n°23

À l’entrée du village, le décor offre déjà un aperçu représentatif, qui marie l’essentiel des paramètres et l’essence du lieu. Plusieurs hectares d’une vigne emblématique surplombent la coopérative agricole du Vendômois, dont la sobriété et la fonctionnalité de l’aménagement rappellent à ceux qui en douteraient que le vin est d’abord une affaire du travail de la terre.   […]

Vous souhaitez télécharger l’intégralité du contenu ?

Télécharger au format PDF le document complet pour une lecture plus confortable pour 2 €.
Une fois le paiement effectué vous recevez dans les quelques secondes votre document par mail.

paypal_icon

Antony Girard (Sancerre – Menetousalon) – Le Vin Ligérien n°23

Sûr qu’à Vinon, cette commune du Cher qui ne pèse pourtant qu’un peu plus de trois cents habitants, on n’a pas froid aux yeux en matière de galéjade ! On y remarque, par exemple, en se baladant dans le village, un « passage à dahus », preuve de l’humour local. Un village, d’ailleurs, où l’on aime faire la fête, celle du 15 août résonnant comme le point d’orgue de l’année, en quelque sorte, avec ses cinq ou six cents convives à la table de cette soirée. Bref, on est ici gaulois et on aime le crier sous les étoiles ! […]

Vous souhaitez télécharger l’intégralité du contenu ?

Télécharger au format PDF le document complet pour une lecture plus confortable pour 2 €.
Une fois le paiement effectué vous recevez dans les quelques secondes votre document par mail.

paypal_icon

Stéphane Riffault (Sancerre) – Le Vin Ligérien n°23

Au domaine, Stéphane y est revenu en 2001, ses vingt ans tout juste sonnés. Avec un BTS viti-oenologie obtenu à Beaune et après des passages chez Olivier Leflaive, en Bourgogne, et au château Angelus, à Saint-Emilion. Pas de la petite bière, comme on dit ! « Je n’ai pas retiré grand-chose de mon passage dans le Bordelais sur le plan technique, en raison d’un encépagement bien différent et d’une approche luxueuse », explique-t-il toutefois, « mais beaucoup plus chez les Bourguignons dont l’approche, bien que le chardonnay n’ait rien à voir avec le sauvignon, est beaucoup plus en résonance avec la nôtre. Pour autant, et dans les deux cas, j’ai retenu la nécessité de la rigueur, de la précision et de ne jamais rien lâcher quand il s’agit de réaliser de grands vins. »   […]

Vous souhaitez télécharger l’intégralité du contenu ?

Télécharger au format PDF le document complet pour une lecture plus confortable pour 2 €.
Une fois le paiement effectué vous recevez dans les quelques secondes votre document par mail.

paypal_icon

Domaine des Pothiers (I.G.P. – Côte Roannaise) – Le Vin Ligérien n°23

Il en a coulé de l’eau sous les ponts de la Loire depuis que Denise et Georges, en 1974, ont succédé à Benoît Paire (dont la mère, après que son frère, Blaise Pothier, fut tué sur le front durant la Première Guerre Mondiale, avait repris les rênes de l’exploitation avec son mari, Claude). Autrement dit, des siècles, déjà, si l’on peut s’exprimer ainsi, que la tradition familiale a conduit les hommes et les femmes de cette famille vers la vigne. Des terres qui s’inséreraient, en 1993, dans l’A.O.C. Côte roannaise, là où les appellations mitoyennes partagent avec elle ce slogan qui rappelle que les vins d’ici sont bel et bien des vins ligériens : « Ici commence la Loire ». Et là où la vigne résonne comme un rappel qu’elle trouve également sa place sur des secteurs restreints : 230 hectares, en l’occurrence, pour cette A.O.C., sur des coteaux qui naviguent entre 400 et 500 mètres au-dessus de la plaine en nous rappelant que l’on se trouve ici sur les marches du Massif Central.   […]

Vous souhaitez télécharger l’intégralité du contenu ?

Télécharger au format PDF le document complet pour une lecture plus confortable pour 2 €.
Une fois le paiement effectué vous recevez dans les quelques secondes votre document par mail.

paypal_icon

Loire Vin Bio : trois salons et toujours plus de visibilité

Loire Vin Bio, l’association interprofessionnelle des vignerons bio de Loire, développe ses salons et surfe sur la vague favorable au vin bio… Mais reste vigilante sur les combats à mener, à commencer par celui du cuivre. Morceaux choisis de l’assemblée générale du 17 janvier.

 

Levée de la Loire : trois salons par an

La Levée de la Loire , le salon organisé par Loire Vin Bio, c’est en février à Angers (les 5 et 6 février 2018 au parc expo), mais aussi en juin dans un vignoble de Touraine (à Chinon pour l’édition 2017), et à Paris en novembre.
Le salon d’Angers a clairement le vent en poupe. Cette année il réunira près de 180 domaines, contre 147 pour l’édition 2017, qui a attiré 3000 visiteurs. « Et il y a 10 ans, sur notre petit stand collectif, on était combien ? 14 ? », s’est amusé Sébastien David, vigneron de Bourgueil et président de l’association.
Le salon parisien, avec sa formule limitée à 85 places, a quant à lui attiré 550 visiteurs. Et en juin 2018, le rendez-vous aura lieu à Cosnes-sur-Loire (58), à côté de Sancerre et Pouilly-sur-Loire. Balades commentées en barque sur la Loire, producteurs locaux, « l’idée est de proposer à chaque fois un focus sur une ou deux appellations », a rappelé le président. L’édition test de 2017, à Chinon, n’avait attiré que 70 visiteurs.

La voix des bio dans l’interprofession

Loire Vin Bio est depuis début 2017 représentée au sein de l’interprofession des vins de Loire, via la CVVL (confédération des vignerons du val de Loire), réactivée dans la foulée de la « réorganisation » d’Interloire. « On nous a demandé de venir, s’est félicité Sébastien David. Et on a de la chance d’être aujourd’hui représentés dans plein d’organisations, dans lesquelles ont peut évoquer nos positions, et nos problématiques. Il n’y a aucune autre région de France qui donne cette place aux vignerons bio. »

Vrai-Faux sur le cuivre

Le serpent de mer de l’interdiction (européenne) du cuivre est de retour. Plusieurs pays, notamment la Hollande, réclament son interdiction. Ce pesticide, qui a la particularité de s’accumuler dans le sol, est essentiel à la viticulture bio, 3kg/ha en moyenne… mais pas seulement, car les conventionnels en utilisent aussi, « 1,2kg/ha » (et ils sont plus nombreux). « Il faut que l’ensemble de la filière viticole soit consciente du risque », a expliqué Jacques Carroget, vigneron du Muscadet et secrétaire national de la FNAB.
Face à ce qu’il appelle « la mauvaise foi » des anti-cuivre, le GAB 44 (le groupement bio du Muscadet) a rédigé un « Vrai-Faux » sur cette substance, document qui sera distribué aux vignerons. Objectif : leur permettre d’avancer des arguments solides et étayés face aux critiques.
En parallèle, le lobbying politique suit son cours, la décision – interdiction, interdiction progressive, réduction des quantités autorisées, etc – devant intervenir en 2019. « S’ils vont vers une interdiction, on ne peut pas se laisser faire. »

 

ZOOM

Loire Vin Bio est le nouveau nom de l’AIVB-VL. C’est une association interprofessionnelle (, qui réunit des vignerons bio de tout le val de Loire. Présidée par Sébastien David, vigneron de Saint-Nicolas-de-Bourgueil, l’association compte aujourd’hui 158 membres. Trois salariés lui sont mis à disposition par la CAB (coordination d’agriculture biologique), dont Sébastien Bonduau.