DSC_0038

Les vins de Loire au festival d’Art Mural à Montréal

Le marché canadien est le cinquième marché des vins du Val de Loire en volume et en valeur à l’export. Entre 2016 et 2017, l’exportation des vins du Val de Loire a connu une croissance de 9% en volume et une valorisation à +12%. Le Québec pèse pour 82% dans ces exportations, l’Ontario pour 15% et la Colombie Britannique 3%. Les vins blancs, avec les muscadets, sancerre, vouvray, touraine et les fines bulles de Loire (le crémant de Loire majoritairement), profitent également d’une belle dynamique sur ce pays.

Eu égard à l’intérêt de ce marché canadien pour les vins de Loire, ces derniers participent cette année au festival d’art mural de Montréal qui se terminera le 17 juin sur l’une des plus grandes artères de la ville, le Boulevard Saint-Laurent. Les vins ligériens s’intègrent à cet événement au travers d’une fresque qu’ils ont inspirée, peinte directement, et pendant le festival, sur le mur complet du 3481 Avenue du Parc par l’artiste Londonien, Ben Eine. En parallèle, sept bars à vins, dont un aux couleurs des vins du Val de Loire, présentent cinq références ligériennes.

Le Festival « Mural » de Montréal est un événement qui s’étale sur onze journées et célèbre le mouvement international d’art urbain. Avec de l’art en direct, de la musique, des expositions et des artist talks. A noter que ce festival a été créé en 2012.

La forme des rosés de Loire

Mais les blancs ne sont pas les seuls à se porter correctement sur les bords de Loire. C’est d’ailleurs l’unique vignoble à offrir des rosés tendres d’appellation. Le Val de Loire poursuit ainsi sa progression sur les marchés, national et international, avec une offre qui répond à la demande.

Le vignoble du Val de Loire compte vingt-sept Appellations d’Origine Protégée (AOP) et dénominations de vins (IGP) rosés. En 2017, 548 000 hectolitres ont été produits : 510 000 en AOP et 38 000 en IGP Val de Loire.

La récolte est à peu près normale sur cette année et sur la quasi-totalité du vignoble, exception faite de l’Anjou impacté par les conditions climatiques.

A noter les trois plus fortes productions en volume de Loire : le Cabernet d’Anjou, le Rosé d’Anjou et le Rosé-de-Loire. Ils représentent en moyenne et chaque année 80% de la production ligérienne. Les appellations Cabernet-d’Anjou et Rosé-d’Anjou, au profil de rosés tendres, représentent à elles deux les deux-tiers de la production. « Si les disponibilités de début de campagne sont en baisse sur ces rosés, les stocks de la viticulture et la récolte 2017 correspondent à une année de commercialisation », explique-t-on à Interloire.

Avec ces volumes, le Val de Loire s’affiche comme le deuxième producteur national de vins rosés d’appellation.

Notre photo Le Vin Ligérien : Les fines bulles de Loire profitent également d’une belle dynamique sur le marché canadien.