élèves avec Martine Van Daele = prof à Briacé et L.Polleau (Pdt Union des oenos VdL

Lucie Biteau lauréate du Grand Prix des Œnologues du Val de Loire

L’Union des Œnologues de France regroupe sept régions viticoles. Ce syndicat professionnel permet notamment à ses membres de faire le point sur des aspects scientifiques, techniques et économiques liés à la filière vitivinicole.

Sa représentation du Val de Loire, sous la présidence de Laurent Polleau, est bien entendu  engagée dans ces activités qui consistent aussi dans le développement de la filière. Par exemple, le Concours des Ligers, qui ouvre chaque année le Salon des Vins de Loire à Angers, début février, a fêté, en 2018, son vingt-quatrième anniversaire. Et c’est l’Union qui en est à l’origine. Mais elle est également très sensible à la transmission du savoir. Des Œnologues assurent ainsi la formation aux différents métiers de la filière, en particulier une formation initiale en BTS dans les lycées de Briacé (44), Fondettes (37) et Montreuil-Bellay (49).

Pour prendre encore un peu plus sa part dans ces formations, l’Union des Œnologues du Val de Loire décerne, depuis 2012, son Grand Prix à l’étudiant en BTS qui aura réalisé le meilleur mémoire de fin d’études « alliant pertinence et rigueur, regard critique et valorisation technico-économique de l’étude, avec une mise en évidence des prolongements pour l’intérêt de la filière vitivinicole ligérienne. » Cette récompense est dotée d’une bourse de 500 € qui apporte à l’étudiant une motivation supplémentaire pour continuer son parcours de formation ou pour s’engager au service de la filière. Des mentions sont décernées aux étudiants qui n’ont pu prétendre au Grand Prix mais dont le mémoire fait néanmoins preuve d’une grande qualité.

Le Grand Prix 2018 a été remis le 22 juin à la Maison des Vignerons de Saint-Pourçain… à Saint- Pourçain-sur-Sioul (03).

Les lauréats :

Meilleur rapport :

Lucie Biteau du Lycée de Montreuil-Bellay (49). Stage effectué au Domaine Ampelidae- Marigny Brizay (86). Intiulé du mémoire : Est-il possible de protéger un vin contre l’oxydoréduction et les déviations microbiennes par un micro-organisme de type levures non saccharomyces plutôt que par l’emploi de SO2 ?

Les deux autres lauréats :

Juliette Marchandeau du Lycée de Briacé (44). Stage effectué au Domaine Disznoko en Tokaj-Hongrie (Groupe AXA).

Alexandre Vallée du Lycée de Fondettes (37). Stage effectué au Domaine SA Saget La Perrière.

Notre photo (document remis) : Les élèves avec Martine Van Daele, qui enseigne à Briacé, et Laurent Polleau, président de l’Union des œnologues du Val de Loire.