Marque Vendôme©Patrick Chateau

100 % Pineau d’Aunis, les cuvées ambassadrices 2019

Pour la deuxième année consécutive, les Vendômois ont sélectionné leurs cuvées de pineau d’Aunis préférées pour en faire les ambassadrices d’un territoire méritant toute sa place en Val de Loire.

Il y eut la Marque Jaune, immortalisée par Blake et Mortimer. Il y aura désormais la marque Vendôme notamment apposée sur les bouteilles contenant un vin issu à 100 % du cépage pineau d’Aunis. Tel était l’objet de la dégustation réunissant élus vendômois et vignerons de ces jolis coteaux à la Maison des Vins de Thoré-la-Rochette, récemment. Après la sélection de printemps consacrée aux vins gris, la vedette était donc donnée aux rouges proposés volontairement par les vignerons et vigneronnes.

« Il ne s’agit pas d’évaluer la conformité des vins à l’appellation ou de les classer comme dans un concours, mais de retenir ceux exprimant une originalité et un niveau d’expression minimum », a rappelé Christophe Prouteau, œnologue préalablement chargé de préparer les membres du jury. Autrement dit, leur apporter méthode et vocabulaire pour nommer les sensations éprouvées lors de la dégustation, tout en les familiarisant aux caractéristiques du pineau d’Aunis.

Les étiquettes de chacun des huit vins numérotés ce jour-là étaient soigneusement cachées. Soit un vin témoin – Jumert 2015 – pour étalonner son palais, puis sept propositions dont six ont été retenues pour porter l’écusson Vendôme à partir du printemps 2019. Il s’agit donc des Vieilles vignes 2017 et Intuition 2017 (Domaine Patrice Collin), Grillé d’Aunis 2017 (Cave coopérative du Vendômois), Vieilles vignes 2017 (Cave Jumert), Grandgousier 2016 et Picrochole 2017 (Domaine de Montrieux).

Guettez donc les collerettes « Vendôme, pineau d’Aunis » lors de vos prochaines visites de caves. Elles signaleront les cuvées « ambassadrices » retenues lors de cette sélection. Des vins souvent très originaux aux arômes de poivre typiques de ce cépage étonnant. Une initiative qui à le mérite de positionner ces vignerons dans le Val de Loire tout en offrant un coup de projecteur gourmand sur leur territoire. Cette démarche de marque initiée par la ville de Vendôme n’a pas vocation à se substituer à l’AOC Coteaux-du-Vendômois. D’ailleurs ce réseau dépasse largement les frontières du monde viticole.

Notre photo : la collerette « Vendôme » (Photo Patrick CHATEAU)