Couv LVL 29

Le Vin Ligérien change de mains, mais pas d’esprit !

Le 29è numéro du Vin Ligérien, disponible en fin de semaine, sera totalement consacré à la Renaissance dans ce qu’elle a de contemporain en matière vinicole (notre couverture en photo). Mais ce numéro va aussi marquer une nouvelle étape pour Le Vin Ligérien puisqu’il va changer de mains. Il est en effet celui d’un passage de témoin. Après sept ans et demi, le moment est en effet venu pour moi de passer les commandes du magazine à deux jeunes entrepreneurs de la région, Antoine Burbaud et Jean-Baptiste Aubry – le premier est tourangeau, le second, orléanais -, qui se sont associés pour prendre en mains cette revue dont je crois pouvoir dire qu’elle a acquis, à force de sueur, une réelle et incontestable légitimité sur l’axe ligérien.

Notre revue trimestrielle, qui est aussi devenue la vôtre, a été sacrée lauréate nationale en 2017 des magazines traitant du vin par les Gourmand Awards et pris la troisième place au niveau mondial, en Chine, en mai 2018. Une vraie récompense pour Le Vin Ligérien qui a toujours porté les valeurs humanistes qui sont celles des vignobles de Loire, sans jamais s’éloigner de son slogan de départ : « La Loire est notre Histoire, la vigne est notre paysage, les deux forgent une culture. »

Avec cette transmission, dictée par l’âge de la retraite, comme on dit et puisqu’il faut bien la prendre un jour, je suis heureux que Le Vin Ligérien prenne les couleurs de la jeunesse, s’ouvre des horizons larges et nouveaux dans lesquels vous vous inscrirez également, je l’espère. Car c’est, bien entendu, l’intérêt du public qui dictera l’avenir.

Je veux ici vous remercier pour m’avoir accompagné et soutenu dans cette initiative de proposer aux vignobles de Loire LEUR magazine, parfois même dès son lancement, ce qui n’a pas été une mince affaire dans la mesure où notre ligne éditoriale a toujours résidé dans une approche patrimoniale et culturelle, parce que c’est tout simplement, j’en suis convaincu, la seule qui vaille.

Le Vin Ligérien continuera donc à le faire avec Antoine Burbaud et Jean-Baptiste Aubry. Et cela, c’est un bonheur !

De mon côté, je continue à m’engager dans des projets personnels d’écriture. Avec, en particulier, la sortie d’un ouvrage, prévue en juin, sur les principaux cépages de Loire et la publication de ce que l’on appelle « un beau livre » sur les vignobles européens qui longent les chemins de saint Martin et dont la sortie est prévue, elle, pour début novembre 2019.

Avec mon amitié fidèle et respectueuse, en vous souhaitant le meilleur dans toutes vos entreprises.

Jean-Claude Bonnaud