DSC_0151

Huit communes de plus dans l’appellation Chinon

Le Bulletin Officiel du Ministère de l’Agriculture, qui vient de paraître, modifie le cahier des charges de l’appellation Chinon. Huit communes de plus pourront dorénavant revendiquer cette AOC : Seuilly, Lerné, Couziers, Saint-Germain-sur-Vienne, Thizay, Cinais, Candes-Saint-Martin et Brizay. Ce qui fait que vingt-six communes au total feront maintenant partie de cette aire d’appellation. Dont le Clos de la Devinière, la maison natale de François Rabelais, située à Seuilly. Cela en réjouira donc beaucoup.

Cela signifie également que la confluence de la Vienne et la Loire est dorénavant incluse dans l’appellation Chinon « et met en cohérence son territoire que ce soit d’un point de vue géographique, sociologique et historique », explique le communiqué de presse du syndicat. Qui ajoute « qu’à l’aune des 80 ans de l’appellation (le 31 juillet 2017), la publication officielle de l’élargissement de la zone de production de l’AOC Chinon est une bonne nouvelle qui rejoint une volonté très marquée des vignerons de l’appellation d’intégrer ces huit nouvelles communes dans leur appellation, exprimée lors d’un Conseil d’Administration de son Syndicat, dès 2012. »

Le syndicat local ajoute « qu’en incluant la confluence de la Vienne et de la Loire à Candes-Saint-Martin, l’élargissement de la zone géographique de production clarifie la lecture et l’interprétation des paysages fluviaux et des parcelles qui les bordent. L’histoire du vignoble et, plus largement, du développement du territoire est ainsi mieux prise en compte. »

Gageons que les vignerons de ces secteurs auront à cœur d’être à la hauteur de cet horizon nouveau qui suppose également de nouvelles responsabilités.

(Notre photo : le Clos de La Devinière)