Douze mille marcheurs pour l’édition 2017 de Vignes-Vins-Randos

La quatorzième édition de Vignes-Vins-Randos a réuni douze mille marcheurs (onze mille verres ont été distribués) le week-end dernier. Un record ! Au cours des quinze randonnées proposées (notre photo : à Savennières), quatre cents vignerons se sont mobilisés très concrètement sur le terrain pour accompagner et commenter les terroirs du Val de Loire, sans oublier celles et ceux qui ont apporté leurs compétences complémentaires pour traiter, par exemple, de la géologie ou de la biodiversité. Tout ceci au cœur du Val de Loire, inscrit, rappelons-le, sur 280 kilomètres, entre Sully et Chalonnes, au patrimoine de l’Humanité par l’Unesco. Les dates pour l’édition 2018 sont d’ailleurs d’ores et déjà à noter sur vos agendas : les 1er et 2 septembre.

Innovation en cette année 2017 : vignerons et randonneurs ont pu apposer leur touche personnelle en apportant des bouchons dans le but de créer une œuvre artistique, sous l’impulsion et la coordination de David Miskin, un Américain établi à Châteauneuf-sur-Loire, créateur de tableaux et de sculptures à partir de bouchons de liège. Etant entendu qu’une fois l’œuvre créée, tous ces bouchons auront été rétrocédés à des associations pour un recyclage qui leur rapportera quelques subsides. Dix mille bouchons auront pu ainsi être recyclés après avoir donné naissance à cette œuvre d’art collaborative, David Miskin les ayant alors tous assemblés pour réaliser une sculpture monumentale.

Des ateliers Do It Yourself ont également été proposés pour transformer les bouchons en objet design ou déco. Plusieurs associations caritatives : Les Petits Bouchons, Les Bouchons de l’Espoir, ASPIRE… ont également pris part à la collecte de bouchons afin de reverser des fonds pour la recherche contre le cancer et le handicap.

A noter que le Val de Loire, selon une étude Bebetter & Co 2013 est considéré comme le premier vignoble ex-æquo avec l’Alsace pour la qualité de son accueil. Vignes-Vins-Randos contribue sans aucun doute à cette perception des choses.

Muscadétours : le repas des Agapes déjà complet !

Avec les Muscadétours, le premier week-end d’octobre, le pays nantais invite les Nantais (et les autres) à la découverte du vignoble du Muscadet. Et pour cette édition 2017, les maraîchers se joignent à la fête.

 

Pour le grand repas du dimanche midi des Muscadétours, les fameuses Agapes entre amis, les réservations sont d’ores et déjà fermées, y compris en ligne : les 800 couverts sont partis en quelques heures ! Heureusement, il reste beaucoup d’autres animations à découvrir !

L’autre grand rendez-vous des Muscadétours, c’est le marché de producteurs et de vignerons, samedi 30 septembre et dimanche 1er octobre 2017, de 10h à 18h (entrée libre). La formule ne change pas, mais pour cette nouvelle édition, les maraîchers ouvrent leurs portes : tout se déroulera sous les grandes serres de la Divatte-sur-Loire !

Les maraîchers ont ainsi répondu à l’appel des organisateurs, désireux de mieux faire connaître tout ce qui fait la richesse du patrimoine gastronomique du Nantais. Ce sera également l’occasion pour les professionnels de la filière de mieux expliquer leur travail et leurs savoir-faire.

En plus du marché, de nombreuses animations sont prévues sous les serres, des démonstrations culinaires et ateliers dégustations, de la musique, etc.

Muscadétours, c’est aussi
des spectacles, des balades, des dégustations…

Pour les chanceux (ou les prévoyants) qui ont une place aux Agapes, le repas sera concocté par une armée de chefs locaux : Christophe Grand (La Charbonnière, Ancenis), Sébastien Thébaud (Villa Belle Rive, Sainte-Luce-sur-Loire, Emmanuel Bigliardi (Le Square, Nantes), etc. Les Muscadétours sont aussi l’occasion de présenter une large gamme de muscadets, choisis pour s’accorder aux plats, et servis par la trentaine de vignerons participants en personne. Ils seront faciles à reconnaître : ils auront un beau tablier rose !

Le week-end est également ponctué de spectacles : avec un repas sous chapiteau à Clisson le vendredi 29 et samedi 30 septembre, ou concert dégustation au Champilambart à Vallet, samedi 30 septembre.

Et bien sûr, plusieurs promenades et visites sont proposées. Certaines sont à caractère historique, comme la visite du moulin de l’île à la Divatte-sur-Loire, d’autres mettent le cap sur le vignoble : balade dans les vignes en van vintage Vallet, rando des cépages à Château-Thébaud, visites du château du Coing, balade sur la Loire… Une vingtaine de rendez-vous ponctués de dégustations ! Plusieurs circuits et ateliers sont également proposés aux familles avec enfants.

 

Pratique

Muscadétours, vendredi 29, samedi 30 septembre et dimanche 1er octobre 2017, la Divatte-sur-Loire. Le programme complet et les tarifs sur lesmuscadetours.com ou tél. 02 40 54 02 95 ou 02 40 36 35 87.

Festivini bat son plein !

Rendez-vous est pris, jusqu’au 10 septembre, dans le Saumurois, pour une semaine de festivités autour du vin.

Festivini, ce sont les habits de la fête et du partage que l’on porte tous les ans à la même époque avec beaucoup de plaisir. C’est la rentrée, et l’on est heureux de se retrouver ensemble, autour de la table mise de la gastronomie et des vins bien sûr, mais aussi à la table mise de la culture ouverte au plus grand monde. Cette manifestation montre également sans aucune contestation possible le dynamisme des appellations saumuroises qui, toutes, réfléchissent à leur identité, comme viennent de le démontrer leurs producteurs de vins rosés avec une nouvelle A.O.C. afin d’afficher, eux aussi, leur spécificité dans cette couleur trop souvent galvaudée, ou mal aimée.

Il faut également rappeler que le Maine-et-Loire est un gros département vinicole qui pèse pour près de 40% de la production ligérienne avec 840 exploitations, une cinquantaine d’entreprises de négoce et deux caves coopératives. Festivini joue ainsi pleinement son rôle en rappelant que la viticulture n’est pas une mince affaire dans l’économie ligérienne, quand bien même les mois d’avril des années 2016 et 2017 lui ont joué un bien vilain tour avec un gel terriblement mordant. Et puis, Festivini apporte encore la preuve, chaque fois régénérée, que les bords de Loire constituent bien un patrimoine vivant. Avec un accent mis sur la qualité des productions saumuroises et de leurs sept appellations, présidées par Philippe Porché. Autant de vignerons qui n’oublient pas non plus d’afficher leurs atouts au travers des politiques oenotouristiques du Val de Loire. En ce sens, les Saumurois participent très activement à Vignes-Vins-Randos qui résonne un peu comme le lancement de la semaine des festivités autour de Saumur.

Voici le programme de cette seconde partie de la semaine :

Jeudi 7 Septembre

Du raisin au vin au lycée Pisani : En journée, les scolaires découvrent les métiers de la vigne et du vin accompagnés par les étudiants en formation au Lycée.

Temps fort spécial Emploi : de 14 à 18 heures, les adultes en recherche d’emploi et de formation vont pouvoir bénéficier d’un job-dating (14h-17h). En parallèle, possibilité de rencontrer des personnalités de la filière. À partir de 17h30 une dégustation commentée des Vins de Saumur permettra de poursuivre les échanges de manière plus informelle. Gratuit. Renseignements sur www.festivini.com

Les Croisières Vigneronnes. Départs au pied du théâtre de Saumur. Même dispositif que les mardi et mercredi.

Carte postale des Vins de Saumur : proposée par la cave Atout-Vins de Doué-la-Fontaine pour accueillir les premiers randonneurs d’Équivini à Doué-la-Fontaine : 20 heures.

Vendredi 8 Septembre

Equivini #Jour1 : Randonnée équestre pour cavaliers et meneurs d’attelages équipés. Départ de Doué-la-Fontaine pour un parcours de 30km dans les vignes du Saumurois. En soirée, remise de prix du concours de vitrines et soirée concert ouverte au public.

Equivini en #calèche : Possibilité de réaliser cette randonnée en attelage accompagnée par un meneur expérimenté, avec dégustations et déjeuner champêtre. Places limitées. 59.90€, en vente à l’Office du Tourisme de Saumur www.ot-saumur.fr

Les Croisières Vigneronnes. Départs au pied du théâtre de Saumur – embarcadère à 17h. Voir prix et réservations plus haut.

On dîne en Vignes : Les vignerons de Montreuil-Bellay invitent à partager un repas champêtre accompagné de vins de Saumur et de musique. Montreuil-Bellay – RDV à La Closerie – 19h30. Billetterie : 14€. Tél : 06 70 46 20 05

Samedi 9 Septembre

Equivini #Jour2 : départ de Doué-la-Fontaine.

Les Croisières Vigneronnes. Départs au pied du théâtre de Saumur – embarcadère à 16h. Voir prix et réservations plus haut.

Soirée Festivini : Les Vins de Saumur et les Fines Bulles de Loire sont à l’honneur lors de cette soirée. A l’Abbaye de Fontevraud. Thème : « Le Jardin des Merveilles » à partir de 19h30 à avec les sept A.O.C. Saumur et des propositions culinaires de Thibaut Ruggeri. Billetterie à 65€ en prévente sur www.fontevraud.fr jusqu’au 30 juin puis plein tarif à 75€/ 70€ pour les PASSeurs de l’Abbaye de Fontevraud.

Dimanche 10 Septembre

Les Foulées du Saumur-Champigny : Billetterie de 11 à 18€ et plusieurs choix de parcours, de 9 à 29 km. Renseignements sur www.festivini.com

Le N°23 de notre magazine Le Vin Ligérien disponible en fin de semaine prochaine

Voici, ci-dessous, le sommaire du numéro 23 de notre magazine trimestriel, Le Vin Ligérien, qui sera disponible à la vente à compter de la fin de la semaine prochaine :

Nos agendas.

La Cité internationale du Vin a ouvert ses portes à Bordeaux l’an passé. Une extraordinaire vitrine pour les vignes du monde entier. Nous vous avions présenté ce projet à son tout début, lorsque les premiers camions avaient déposé leur béton pour couler la dalle de cette stupéfiante œuvre architecturale. Nous vous emmenons cette fois vous y balader. Entrez, c’est ouvert !

En route pour nos visites de caves. Ce trimestre : domaine des Pothiers (Villemontais, Côte roannaise), Stéphane Riffault (Sury-en-Vaux, Sancerre), Antony Girard (Vinon, Menetou-Salon et Sancerre), la Cave coopérative du Vendômois, Guillaume Morin (Mont-Près-Chambord, Cheverny), Jean-Marc Gilet (Parçay-Meslay, Vouvray), Alain Lelarge (Saint-Martin-le-Beau, Montlouis), Eric Santier (Ligré, Chinon), Denis Rétiveau (Turquant, Saumur-Champigny), Liv Vincendeau (Rochefort-sur-Loire, Anjou), Anne et Bruno Paillocher (Ambillou-Château, Anjou), Amélie et Vincent Dugué et François Couillaud (La Regrippière, Muscadet et I.G.P.).

Notre portfolio

L’appellation Touraine-Chenonceaux continue de tracer sa voie sur le chemin des étoiles. La réussite est là grâce, notamment, au travail d’un collectif affirmé.

 

Notre rubrique sur le foncier viticole dans le Val de Loire.

 

Reuilly fête cette année, comme d’autres, les 80 ans de son appellation pour ses blancs sauvignons. Car les rouges et les rosés ont dû attendre 1961 pour accéder à ce label. Mais quel est ce vignoble que l’on confond souvent avec son voisin de Quincy ?

A Bourgueil, on a compris que l’union fait plus que jamais la force. Dans cette appellation, aux beaux terroirs qui ne manquent pas, s’ajoute la volonté de progresser dans une expression collective pour ne laisser personne au bord de la route. A lire avec, en prime, une large dégustation.

Notre interview du trimestre : Ludovic Dumont. Hier homme discret, il a connu une notoriété fulgurante en gagnant « Masterchef » sur TF1. Depuis 2012, sa vie a changé. Il dirige maintenant un haut-lieu de la restauration de Bourgogne, avec une carte des vins unique : près de 1 200 références !

Notre rubrique gastronomique. Au cœur de la Sologne des étangs, à Saint-Viâtre, Vincent et Patricia Hennequart pisciculteurs, produisent un caviar d’exception, le Caviar de Sologne, à partir d’un élevage d’esturgeons 100% naturel.

Nous vous proposons le troisième volet de notre enquête sur les jardins en région Centre-Val de Loire. Après les jardins des amours et les jardins des grandes villes, voici venu le tour des jardins ouvriers d’hier, familiaux et maraîchers d’aujourd’hui. Nous préférons d’ailleurs le terme « jardins du partage »…

Notre page Abonnements.

Ne manquez pas Vignes-Vins-Randos !

Quatorzième édition les 2 et 3 septembre pour Vignes-Vins-Randos ! Ce superbe week-end de rentrée dans le Val de Loire propose au public de respirer l’air du grand large, celui de la curiosité et de la bonne humeur, avec les vignerons ligériens.

Vignes-Vins-Randos est devenu le rendez-vous incontournable de la rentrée de septembre, sur l’ensemble du Val de Loire, entre l’Atlantique et le Loir-et-Cher. Les syndicats de vignerons ayant bien compris l’importance de cette manifestation qui réunit, depuis quelques années maintenant, plus de dix mille personnes – onze mille l’an passé – au fil de la quinzaine de balades organisées. Avec la particularité de se balader en famille ou entre amis dans les vignes, bien sûr, mais aussi de pouvoir bénéficier d’un(e) guide pour chacune des randonnées proposées. Des vignerons, des géologues, des géographes, des historiens, des comédiens, des chanteurs… Autant d’intervenants qui vous font passer, sans exagérer, un week-end comme on aimerait en vivre plus souvent. Parce que c’est tout simplement l’amitié qui préside à ces deux journées.

Après le rire, comme fil conducteur en 2016, le bouchon constituera cette année le principe commun aux balades. Un rappel pour souligner qu’il forme encore avec la bouteille, malgré l’émergence de la capsule, un joli mariage.

Quinze balades au menu de cette édition 2017 : huit le samedi et sept le dimanche. Pour chacune d’entre elles, vous partirez, accompagnés d’un vigneron ou d’une vigneronne, à la découverte de l’appellation, illustrée par cette traversée des vignes, durant trois heures environ. Avec des pauses, bien entendu, pour goûter aux différentes productions des domaines qui jalonneront vos parcours. Les enfants n’étant pas oubliés, qui pourront notamment déguster les jus de fruits proposés.

Chaque année un nouveau fil conducteur, disions-nous au début de cet article. Eh bien vous aurez la possibilité cette fois de contribuer à la réalisation d’une bonne œuvre, celle, en l’occurrence, du recyclage de cet indispensable accessoire pour une bouteille de vin, en tout cas en France où la tradition freine encore largement le développement de la capsule. Dans vos kits de départ, vous trouverez ainsi des idées pour leur redonner vie. Des associations collecteront même elles-mêmes ces bouchons dans quelques unes des quinze balades, étant entendu que des points de collecte seront de toute façon mis en place sur l’ensemble des randonnées par Interloire qui les dispatchera ensuite sur les associations qui pourront les « vendre » à des entreprises de recyclage.

Beaucoup de nouveautés

Les balades, elles, seront largement retravaillées pour une dizaine d’entre elles « afin de vous faire découvrir d’autres facettes des terroirs », explique-t-on à Interloire qui anime et coordonne l’ensemble de ce dispositif du premier week-end de septembre. Du côté du Pays nantais, les Muscadets Côtes-de-Grand-Lieu vous offriront une balade à Corcoué-sur-Logne qui longe la Boulogne. Et l’A.O.C. Sèvre-et-Maine vous invitera à Vertou pour découvrir les bords de la Sèvre nantaise.

Les Coteaux d’Ancenis organiseront une randonnée au fil de l’Erdre, une excellente idée pour notamment prendre le plaisir de goûter du regard à ses manoirs privés.

Du côté de Savennières, vous entrerez dans le magnifique triptyque de ses appellations : Savennières, Savennières-Roche-aux-Moines et Coulée-de-serrant (notre photo). Toujours dans le Maine-et-Loire, l’A.O.C. Saumur-brut fines bulles vous emmènera à la découverte du patrimoine local et de ses coteaux vinicoles depuis lesquels on peut admirer la Loire. Anjou-Villages-Brissac vous baladera entre vignes et sous-bois. Saumur-Champigny (1), qui fête ses 60 ans d’appellation, vous emmènera du côté de Varrains (vignes, caves et paysages du cru).

En Indre-et-Loire, Saint-Nicolas-de-Bourgueil présentera un parcours entre vignes et caves troglodytiques. Les vignerons de Chinon vous emmèneront à Ligré, sur la rive gauche de la Vienne, pour fêter ses 80 ans, avec un parcours 100% vignes depuis lequel on peut s’arrêter pour admirer la forteresse. Vouvray vous proposera un parcours au très joli panorama sur la vallée de la Brenne.

Enfin, Jasnières et les Coteaux-du-Loir, dans le Sud Sarthe, et l’A.OC. Azay-le-Rideau vous offriront la possibilité de parcours à vélo de, respectivement, seize et trente kilomètres, à travers les vignes avec plusieurs arrêts dégustation (14h, samedi).

Et si, précise encore Interloire, « vous voulez participer à Vignes-Vins-Randos, mais que vos amis ne sont pas fans de balades dans les vignes », eh bien « V.V.R. vous propose de partager un parcours entre solos (c’est-à-dire de former un groupe… avec d’autres solos), mais toujours accompagnés d’un vigneron de l’appellation (départs : 11 h 30 le samedi sur la randonnée Saumur-brut fines bulles et 11 heures le dimanche sur la randonnée Saumur-Champigny). »

Voir le détail de l’ensemble du dispositif sur  : www.vvr-valdeloire.fr (n’attendez pas pour vous inscrire !).

  • A.O.C. sur laquelle vous pourrez lire un large dossier dans notre numéro 24 qui sortira à la mi-décembre.

Souscrivez au chenin !

Christian Asselin (notre photo), tourangeau de naissance et angevin d’adoption (ancien Directeur URVV INRA d’Angers, ancien directeur technique d’InterLoire à Tours, ancien Président OIV groupe experts « Zonage Vitivinicole » et toujours recteur de l’Union des œnologues de France et consultant Expert INAO, a décidé de se mettre à sa table de travail pour publier un livre totalement dédié au chenin. Un travail long et minutieux pour lequel il s’est associé à Pascal Girault, photographe professionnel angevin, spécialisé dans la photographie infrarouge, qui est également éditeur de livres sur le patrimoine.

Mais pour réaliser un tel livre, il faut de l’argent. Et les deux auteurs ont en conséquence décidé de lancer une souscription pour sa publication, tout en précisant que les chèques ne seront pas encaissés avant l’impression du livre.

C’est un véritable travail scientifique et pédagogique auquel s’est attaché là Christian Asselin et ce sera assurément un document essentiel sur le plan documentaire.

Voici donc les coordonnées pour cette souscription pour ce livre intitulé :  » Le Val de Loire, terres de chenin  » (valable jusqu’au 15 septembre 2017 pour publication en novembre).

Christian Asselin, Raindron, 21 route de Blaison, 49320, Blaison-Saint-Sulpice. Tél : 02 41 91 71 44. Courriel : christianfrancoise.asselin@laposte.net

Prix unitaire : 33 € (+ 5 € de frais de port).


 

Grandes Tablées de Saumur : ambiance « vintage » et anniversaire

Les Grandes Tablées de Saumur, c’est le rendez-vous incontournable au cœur de l’été, et c’est ce mercredi 2 et jeudi 3 août 2017. Au programme, ripailles, musique et souvenirs…

 

Les Grandes Tablées de Saumur célèbrent cette année les 60 ans de l’appellation Saumur-Champigny (rendez-vous cet hiver pour lire le dossier spécial réservé à l’appellation dans notre magazine). En toute logique, le thème du « Vintage » a été retenu, avec plusieurs surprises annoncées…

Pour le reste, la formule des Grande Tablées reste inchangée : 2km de tables installées devant l’hôtel de Ville, deux fois 3000 convives attendus, deux fois 2000 badauds, la terrine vigneronne… Et une ambiance survoltée ! Il n’est pas possible de réserver sa place, mais il est obligatoire d’acheter son billet en avance. Les amitiés nées au hasard des rencontres sur les tablées font tout le charme de cette soirée extrêmement conviviale.

La Cuvée des 100 vignerons :
du Saumur-Champigny spécial Grandes Tablées de Saumur

Chaque édition des Grandes Tablées a droit à sa fameuse « Cuvée des 100 vignerons », réalisée pour l’occasion. Chaque domaine de l’appellation donne 15kg de raisin par hectare cultivé, pour élaborer cette cuvée spéciale. Au final, ce sont 4000 bouteilles de Saumur-Champigny qui sont servies « à discrétion » aux convives.

La soirée se déroulera en musique, puisque plusieurs groupes musicaux animeront la fête: la Grosse Orchestra, Joyeux Bordel, Pompas et Solo& Friends, Scratophone Orchestra… Pour clôturer la soirée, le concert final sera donné par les Monstroplantes, groupe lyonnais d’électro brass band.

 

Pratique. Mercredi 2 et jeudi 3 août 2017, dès 19h30, Grandes Tablées de Saumur. Tarifs : 13€ repas + verre de dégustation (réservation obligatoire) / 5€ verre de dégustation (sur place).

Réservations en ligne ou auprès de l’Office de Tourisme du Saumurois, tél. 02 41 40 20 60 ou infos@ot-saumur.fr

Dégustation sous les étoiles à Chenonceau : le mariage de la vigne et du château

Une nouvelle fois, la soirée  » Dégustation sous les étoiles  » a été un succès populaire. Les vins de l’appellation Touraine-Chenonceaux ont bénéficié du cadre somptueux du château éponyme pour montrer leur savoir-faire. Retour sur cette superbe manifestation qui a eu lieu à la mi-juillet. Un temps fort de l’été.

Avant de se coucher pour de bon, le soleil s’est payé quelques fantaisies comme il sait le faire en été. Il a teinté d’un jaune tendre le tuffeau du château de Chenonceau. Puis, il a embrasé l’horizon d’un orangé que Turner en son temps avait parfaitement croqué au fil de la Loire.

Là, nous sommes sur le Cher, mais le soleil garde les mêmes effets séduisants, sur cette eau qui opère toujours ce miracle de magnifier la nature, travaillée ou non par la main de l’homme.

Par la grâce des propriétaires du château des dames, cher à Diane de Poitiers et de Catherine de Médicis, et par l’initiative réussie des producteurs des vins de Touraine-Chenonceaux, le spectacle a pris du volume, de l’intensité, en ce soir de juillet, pour le plus grand plaisir de l’œil et des papilles.

 » La Dégustation sous les étoiles  » a dressé, en effet, une douzaine de chapiteaux blancs, papillons éphémères le temps d’une nuit où les vignerons ont attendu les curieux, touristes, amateurs de vins, de pierre et d’histoire.

A 21 h 30, 2.000 personnes à vue de nez, ont emprunté l’allée principale telle la mer en période de grande marée, se répandant dans la cour d’honneur. Impressionnant. Des  » envahisseurs  » paisibles dont la particularité était de poss2der un verre à la main droite et un smartphone à la main gauche pour immortaliser la soirée. Nous les comprenons. Il était important de garder en mémoire et en palais ce plaisir rare : passer du sauvignon joyeux au tandem des gais lurons côt et cabernet franc au pied du château et du Cher, mais aussi dans la grande galerie.

Il soufflait aussi une bise romantique parce qu’il n’y a rien de plus beau qu’un château la nuit. Comme ne pas se sentir transporté dans le jardin de Catherine de Médicis illuminé, arrosé d’une musique baroque ? Comme ne pas se sentir ému par le jardin de Diane de Poitiers à la symétrie lumineuse, dessinée par quelque magicien de l’architecture ? Et que dire des arches du château ou encore des vitraux de la chapelle ?

Un cadeau du passé que ce château. Un cadeau du présent que ce vin de Chenonceaux. Deux cadeaux pour l’avenir…

Jean-Eric ZABRODSKY

[CARTE] Toutes les maisons des vins de Loire

Avec cette carte des maisons des vins de Loire, préparez votre séjour oenotouristique !

Pour commencer la découverte d’un vignoble, les maisons des vins de Loire sont idéales : on y trouve des spécialistes de la région, de la documentation, des cartes et… du vin ! A acheter ou simplement à déguster.

Ces lieux sont gérés par les vignerons, via leurs syndicats d’appellation, parfois des offices de tourisme ou des petits groupes de domaines réunis en association. Les vins présentés sont généralement plutôt représentatifs de ce que la région viticole a à offrir, à des tarifs identiques à ceux pratiqués dans les domaines.

Des ateliers pour toute la famille
dans les maisons des vins de Loire

Toutes les maisons des vins n’ont pas le même intérêt. Certaines sont de simples boutiques vitrines…. Mais, même si la Loire n’a pas encore sa « Cité du vin » comme à Bordeaux, de plus en plus souvent, ces lieux proposent aussi des animations, et ateliers d’excellente qualité, à des tarifs raisonnables : les animateurs se décarcassent pour trouver des idées originales, et offrir une « expérience » au visiteur.

Souvent, les enfants ne sont pas oubliés : à Saint-Lambert-du-Lattay, par exemple, le musée de la Vigne et du Vin propose tout l’été des ateliers spécialement réservés aux enfants, pour découvrir la vigne ou les secrets de la fabrication du vin. Et pendant ce temps-là, les parents peuvent déguster sereinement…

Pour les adeptes de la marche à pied, enfin, ces maisons des vins de Loire sont les endroits où trouver des idées de circuits.

Dans tous les cas, pour découvrir les vins de Loire, un petit tour dans ces maisons peut valoir le coup…

Voici une carte qui recense ces lieux ressources, du Nantais jusqu’à Sancerre, en passant par l’Anjou, Saumur, la Touraine, les appellations du Centre… Utilisez le filtre « Zone d’appellation » pour préciser votre recherche, et retrouvez toutes les infos pratiques en cliquant sur les épingles.

 

Une bonne adresse à partager ? Une maison oubliée ? N’hésitez pas à nous transmettre l’info !

Et bientôt, retrouvez notre dossier sur les maisons des vins de Loire dans le magazine…

La culture gastronomique nous invite à sa fête, à Tours, à la mi-septembre

Rendez-vous les 15, 16 et 17 septembre pour fêter la table à Tours, à l’initiative de l’association Tours Cité internationale de la gastronomie en Val de Loire. Tours et ses Francos Gourmandes arrivent, de cette manière, pour un grand week-end de convivialité.

La Villa Rabelais, les Halles de Tours et les bords de Loire, avec la Guinguette en contrebas du pont Wilson, constituent le triptyque autour duquel se déroulera cette manifestation très originale dans son concept. Bon nombre d’acteurs se sont d’ailleurs associés à cette initiative pour en assurer la réussite, comme l’Institut Européen d’Histoire et des Cultures de l’Alimentation (I.E.H.C.A.), l’association Le Petit Monde, qui régit la Guinguette, et les commerçants des Halles, qui sont tous intimement liés aux points de rencontres cités plus haut.

Parmi les quatre villes labellisées « Cité de la gastronomie » (avec Rungis, Lyon et Dijon), Tours joue ainsi son rôle en réalisant une jolie synthèse autour de l’art de vivre, de la gastronomie et de la musique avec tout l’esprit culturel, patrimonial et festif qu’ils véhiculent. Et une programmation culinaire tonique autour de chefs de talents. Qu’on en juge : Jean-Michel Carette, Benoît Castel, Yohann Chapuis, Jacques Genin, Beatriz Gonzalez, Xavier Izabal, Johan Leclerre, Lionel Levy, Nina Métayer, Flora Mikula, Didier Edon, Christophe Hay, Nicolas Léger, Vivien Durand, Alexis Braconnier, Thibaut Ruggieri et Gaëtan Evrard. Bref, que du beau monde pour rendre ce week-end le plus savoureux possible !

Mais puisqu’il s’agit également d’une fête, on pourra assister à de véritables joutes culinaires qui résonneront comme autant de spectacles entre ces hommes et femmes qui explorent les différentes facettes de la cuisine avec une permanente gourmandise. Des joutes entre des chefs « nationaux » (ceux qui viennent hors de la région) et « régionaux » qui s’affronteront, amicalement mais avec ardeur, sur plusieurs thématiques. Par exemple : le sucré-salé, le street-food (tout ce qui se déguste avec les doigts), la betterave, les accords mets et vins, etc.

Le Miam des Halles permettra, lui, de célébrer les 150 ans du lieu qui reste le cœur gastronomique historique de la ville, comme en témoigne, tout au long de l’année, son travail sur la qualité des produits régionaux. On pourra de la sorte se rendre à la Tablée des Halles, imaginée par les restaurateurs du quartier, à des cours de cuisine, dont certains seront mis spécifiquement sur pied pour les enfants. Avec, en point d’orgue de ces manifestations, l’ensemble des commerçants installés sur le pourtour des Halles pour faire goûter leurs spécialités au public, le samedi, de 10 à 14 heures (à noter que les Halles seront exceptionnellement ouvertes le dimanche 17 septembre).

Quant à la Guinguette de Tours, elle proposera des animations très originales, notamment autour du vin. Avec, en parallèle du foulage de raisins, un pressurage des mots qui donnera lieu à la publication d’un texte autour du vin, de la gastronomie et de la Loire construit à partir de mots, de morceaux de phrases qu’aura bien voulu déposer le public dans un tonneau à cet effet (on en trouvera également un à la Villa Rabelais). Nous aurons le plaisir, au Vin Ligérien, d’assurer cette mission.

Enfin, sur le plan littéraire, un salon du livre gastronomique, avec une présence active de la librairie La Boîte à Livres et en partenariat avec l’I.E.H.C.A., se tiendra tout au long du week-end à la Villa Rabelais. Dans ce cadre, des extraits du dernier livre de Jean-Claude Bonnaud (intitulé « Du rouge aux lèvres ») seront lus par Philippe Ouzounian (11 h 30 le samedi 16 septembre ; il y aura peut-être même une seconde lecture le dimanche en fin de matinée au bord de l’eau, mais nous vous en dirons plus à ce propos un peu plus tard).

Mais une fête sans musique n’en serait pas une. Il y en aura donc. Et point n’est besoin de grandes stars en l’occurrence pour que le plaisir soit total, comme on pourra le constater tout au long de ces trois journées, puisque de vrais talents seront néanmoins présents, Rachid Taha et Claudio Capeo en tête.

Ce ne sont cependant là que quelques exemples. Et si vous voulez tout savoir sur ces Francos Gourmandes, qui ne manqueront pas de sel, reportez-vous au site www.toursfrancosgourmandes.fr .

Cette manifestation est une première. Il faut l’encourager !