DSC_0051

Jo Pithon cède son domaine à Ivan Massonnat

Quarante ans que Jo Pithon était vigneron ! Autant dire depuis toujours. L’heure de la retraite arrivée, il vient de céder son domaine (dont le Coteau des Treilles) à Ivan Massonnat. Le communiqué de presse sur cette cession indique que le nouveau propriétaire s’inspirera « de la philosophie de Jo Pithon et qu’il se donne pour objectif de façonner des grands vins de gastronomie, secs et liquoreux, traduisant l’expression originale des terroirs nobles de l’Anjou. »

Installé depuis 1978 à Saint-Lambert du Lattay, Jo Pithon laissera la trace d’un grand vigneron qui aura notamment beaucoup travaillé, avec quelques uns, à la reconnaissance des grands vins blancs secs d’Anjou, sur des terroirs où les liquoreux, jusque là, étaient les rois absolus. « Il a aussi », toujours selon le communiqué de presse, et c’est vrai, « contribué à défendre une certaine idée du vin : des sols vivants travaillés en agriculture biologique ; des vins sans artifices, vinifiés en cuvées parcellaires et élevés à la bourguignonne. » Il a aussi replanté ce merveilleux coteau, le Coteau des Treilles et ses sept hectares orientés plein sud sur les roches magmatiques de cette queue du Massif armoricain. Des chenins superbes, en l’occurrence. Nous nous souvenons que Jo Pithon, lorsque nous avions arpenté ce coteau à ses côtés, nous avait indiqué que ces parcelles n’avaient jamais connu aucune chimie et qu’elles étaient classées en zone réserve naturelle régionale.

Jo Pithon, nous dit-on encore, a pu choisir le nouveau propriétaire, Ivan Massonnat, fidèle abonné, soit dit en passant, de notre magazine, Le Vin Ligérien. « Détenant depuis douze ans une maison aux environs de Chinon », explique-t-il, « j’ai progressivement développé une véritable passion pour le Val de Loire, rêvant de pouvoir un jour racheter l’une de ses pépites. Avec Pithon-Paillé je réalise enfin mon rêve, après plusieurs années de recherche… ». Reste aux deux hommes à trouver maintenant le vigneron, ou la vigneronne, qui pourra mettre en musique les extraordinaires notes aromatiques de ces très jolis terroirs angevins. Tout en précisant que « cette personne devra forcément être en amour avec le chenin, pour compléter l’équipe  » et que « cette personne bénéficiera de l’accompagnement de Jo Pithon dans les premières années. »

A noter que ce nouveau domaine inclut les neuf hectares de Pithon-Paillé (dont le Coteau des Treilles) plus dix hectares d’un seul tenant au cœur de l’appellation Quarts de Chaume (seule AOC ayant le statut Grand Cru en Val de Loire), plus encore six hectares sur l’autre rive du Layon. Le communiqué de presse explique enfin que « ce nouveau Domaine, dont le nom est encore en réflexion, disposera ainsi d’une collection de terroirs représentant toutes les principales appellations de l’Anjou (Quarts de Chaume Grand Cru, Coteaux du Layon Chaume Premier Cru, Savennières, Anjou Blanc) », et que « l’ensemble bénéficiera d’un plan d’investissement et de restructuration, avec une certification en biodynamie pour la totalité du domaine. »

Notre photo : Jo Pithon, lorsqu’il nous avait fait visiter le Coteau de Treilles (photo Le Vin Ligérien).