DSC_0838

Rendez-vous à la Dégustation Sous les Etoiles le 21 juillet

La Dégustation Sous Les Etoiles aura lieu le samedi 21 juillet, à partir de 21 h 30, au château de Chenonceau. Comme les années passées, ce sera un moment absolument magique.

Nous avons hâte de nous retrouver en cette soirée d’été, dans le parc du château de Chenonceau, un moment magique où les étoiles ne brillent pas que dans le ciel. Elles sont aussi dans les yeux des visiteurs et les verres qui leur sont servis lors de ce rendez-vous annuel, à nul autre pareil. Il faut être posté en tout début de soirée, avant même son coup d’envoi, et regarder le pas pressé de la foule arrivant un verre à la main pour mesurer combien la soif est prégnante en ce début de nuit juillettiste où la convivialité se marie à la classe de l’endroit. Comme si le rêve devenait alors vraiment réalité dans ce château où Catherine de Médicis apporta l’art de vivre à l’italienne au Val de Loire. Un moment où l’on peut se balader dans les jardins de Catherine et de Diane de Poitiers, dessinés le long du Cher. Un moment encore où l’on a tout loisir pour s’enivrer de la fraîcheur de la nuit et s’en pénétrer jusqu’à extinction des feux. Un moment enfin où le temps est suspendu à un bonheur qu’on voudrait éternel.

Le principe ? On le connaît maintenant, mais il est toujours utile de le rappeler : une dégustation des vins de Touraine-Chenonceaux grâce au partenariat entre le château et les vignerons de l’appellation. Franchement, on connaît peu de moments comme celui-là dans le monde du vin. « Le principal est que les visiteurs repartent conquis », dit, avec autant de joie que de modestie, Ludivine Marteau, vigneronne et l’une des chevilles ouvrières de l’organisation. Et l’on a effectivement l’impression quand les gens arrivent – ils ne sont jamais en retard – qu’ils veulent en profiter au maximum.

1 850 personnes, soit 450 de plus qu’en 2016, sont venues, l’an passé, se glisser dans la cour du château et la grande galerie sur le Cher pour goûter les vins des vignerons présents. Une progression qui se confirme d’année en année. Sans doute le stade des 2 000 visiteurs sera-t-il atteint cette fois. Preuve que la manifestation fait son bonhomme de chemin. La preuve aussi, nous ne cesserons de le dire, qu’histoire, patrimoine et vins fonctionnent à merveille ensemble.

Pour cette édition 2017, vingt-cinq vignerons environ – c’est-à-dire à peu près la moitié de la totalité des producteurs de l’appellation – feront déguster leurs millésimes récents, généralement de 2015 à 2017 pour les blancs. Les 2015 et 2016 principalement pour les rouges.

Une belle alchimie entre les générations

Une très belle promotion, en tout cas, pour les vins d’une appellation où un collectif s’est mis en place sous la présidence de Luc Poullain, avec une vraie complémentarité entre les générations et entre femmes et hommes. « Aujourd’hui, les viticulteurs sont à 40% des viticultrices sur l’AOC Touraine-Chenonceaux », confirme Ludivine Marteau. « Notre charte graphique a été réalisée par une femme (affiche de l’appellation, notre logo ainsi que tous les supports propres à notre appellation). Même les vignerons sont convaincus que c’est bien ! » Les reprises de domaines qui ont eu lieu récemment soulignent l’attractivité de l’appellation, de ses terroirs et de ses cépages : le sauvignon pour les blancs et le côt (malbec) pour les rouges, auquel elle a redonné toute sa place en association avec le cabernet franc dans des assemblages de plus en plus subtiles (1). Des jeunes, en outre, arrivent sur les domaines familiaux et s’impliquent dans le collectif de Chenonceaux ; ce sont eux qui, bientôt, en prendront les rênes.

Cette Dégustation Sous les Etoiles a été précédée d’un autre moment important, le 26 mai dernier : le murage de plusieurs bouteilles du dernier millésime dans la cave du château, avec un petit message à l’intérieur de l’une d’elles qu’a délivré la marraine de cette nouvelle édition, Natacha Poloni, et qui sera, comme lors des précédents millésimes, découvert dans cinquante ans.

Il s’agit là des meilleures bouteilles de Touraine-Chenonceaux plongées ainsi dans un oubli volontaire de la Cave historique des Dômes, pour mieux les redécouvrir quelques années plus tard. « Clin d’œil à une tradition ancestrale ayant pour but alors de sécuriser et de faire vieillir les bouteilles d’exception », explique-t-on chez les vignerons. Ces bouteilles étant issues de la dégustation d’un jury uniquement féminin, d’un même millésime mais de différents producteurs. Ce sont donc de véritables cuvées « coup de cœur ». Des bouteilles au bouchon ciré puis emmurées lors de cette cérémonie. Preuve que la lumière se cache peut-être aussi dans la nuit des temps.

  • Le décret d’appellation précise que les assemblages doivent comprendre au moins 50% de côt et 35% de cabernet franc.

 

Un dîner accords mets et vins à l’Orangerie du Château aura également lieu le 21 juillet. Réservations sur : restaurants@chenonceau.com