Articles

Sébastien David, nouveau président des vignerons bios de Loire

L’AIVB-VL, association interprofessionnelle des vignerons bios du val de Loire, a depuis lundi 6 février 2017 un nouveau président : Sébastien David.
Sébastien David, vigneron de Saint-Nicolas-de-Bourgueil, en bio depuis 1999, n’est pas une nouvelle tête à l’AIVB-VL, puisqu’il en était jusqu’à présent le vice-président. Mais lundi 6 février 2017 au soir, il a été élu comme remplaçant de Jacques Carroget, qui prépare sa retraite.

En tant que vice-président de l’AIVB-VL, il a travaillé notamment sur l’organisation des salons de la Levée de la Loire. L’édition 2017 de ce salon, qui s’est tenu à Angers lundi 5 et mardi 6 février au parc-expo, a réuni avec Demeter plus de 200 vignerons et attiré plus de 3000 visiteurs, une vraie réussite. « Notre force, c’est la convivialité», explique le nouveau président. « Pas de moquette », de la simplicité… et des coûts réduits pour les exposants, grâce notamment à la participation de chacun au montage et démontage.

Sébastien David : « Qu’il continue d’y avoir un événement vin à Angers »

Le succès est d’autant plus visible que juste à côté, le salon des vins de Loire était cette année à la peine, et a probablement été « aidé » par le dynamisme des bios.

« Pendant 10 ans, on nous a refusés un espace » au parc-expo, souligne non sans ironie Sébastien David. « On a commencé à 29 vignerons, à côté du salon Renaissance », aux greniers Saint-Jean (Angers), avant d’être enfin « acceptés » au parc-expo, il y a trois ans. « On ne voulait pas se couper du système. Pour nous, il y a de la place pour tout le monde. Le plus important, c’est qu’il continue d’y avoir un événement vin à Angers. »

Les autres chantiers à mener par l’AIVB-VL seront moins visibles : il s’agit de dossiers de prospectives, menés avec la FNAB ou France-Agrimer. « Pour l’instant, nous ne sommes pas encore une vraie interprofession. Mais c’est en cours de création. »

Objectif : porter la voix des vignerons bios du val de Loire dans tous les sujets qui ont trait au vignoble.

Angers / Saumur : la carte des salons des vins 2017

C’est parti pour la saison des salons des vins 2017 d’Angers et Saumur. Rendez-vous du 4 au 7 février 2017, pour rencontrer près d’un millier de vignerons et célébrer le vin et la gastronomie.

 

Les Pénitentes

Salons des vins 2017, Angers : Pénitentes

Les vignerons Villemade, Puzelat, Mosse, Gaubichet et Bonhomme invitent une vingtaine de vignerons.

Samedi 4 et dimanche 5 février 2017, à Angers. Entrée 5 euros.

Dégustation Grenier Saint-Jean / Renaissance

Salons des vins 2017, Angers : Renaissance aux Greniers Saint-Jean

L’esprit : les « vins vrais » de vignerons de France et d’Europe, invités par l’association Renaissance des Terroirs initiée par Marc Angeli. 2000 visiteurs dans le week-end en 2015 ! Cette année, le salon se déroulera sur deux espaces : la Loire et la Corse seront à l’Hôpital Saint-Jean, tandis que les autres régions et autres pays seront aux Greniers Saint-Jean !

La liste complète des vignerons participants est à retrouver sur leur page Facebook.

A noter : l’entrée à ce salon est payante, mais l’argent est intégralement reversé à l’association Madavin.

Samedi 4 et dimanche 5 février 2017, à Angers (greniers Saint-Jean)

Les Anonymes

Salons des vins 2017, Angers : les Anonymes

Salons des vins 2017, Angers : les Anonymes

Esprit : une cinquantaine de vignerons

Participants : la liste complète est à découvrir sur leur page Facebook.

Dimanche 5 février 2017, à Angers (salons Curnonski, rue Saint-Martin), entrée 5 euros.

 

Dive Bouteille

Salons des vins 2017, Saumur : Dive Bouteille

Salons des vins 2017, Saumur : Dive Bouteille

Direction Saumur (à 45km d’Angers) pour le 18e salon de la Dive Bouteille, rendez-vous annuel de la planète « vin naturel ». Près de 200 vignerons du monde entier, et la foule dans les (magnifiques) caves de la maison Ackerman. On y va pour re(découvrir) les vins naturels, pour voir et être vu.

Les vignerons participants sont à retrouver sur leur page Facebook.

Dimanche 5 et lundi 6 février, à Saumur (caves Ackerman, 19 rue Léopold Palustre).

Le salon des Vins de Loire

Salons des vins 2017, Angers : salon des vins de Loire

Salons des vins 2017, Angers : salon des vins de Loire

Année test pour le salon des Vins de Loire. Le rendez-vous historique des vins de Loire au parc expo d’Angers devra faire ses preuves face au nouveau concurrent VinoVision. Le rendez-vous peut compter sur plus de 30 ans d’expérience et une fréquentation régulière de plus de 9000 visiteurs !
En même temps et au même endroit, se déroule depuis 3 ans déjà le salon des « bios » de la Levée de la Loire, et depuis l’année dernière, Demeter (biodynamie).

A noter : cette année, le salon commence le dimanche. Autre nouveauté : un espace « start-up », avec des entreprises qui combinent vin et numérique.

Dimanche 5, Lundi 6  et mardi 7 février 2017, au parc expo d’Angers. A noter : si vous arrivez en train à la gare d’Angers, il y a une navette gratuite pour vous conduire jusqu’au parc expo (les horaires sont à consulter ici).

Levée de la Loire et Demeter (salon des vins de Loire)

Salons des vins 2017, Angers : Levée de la Loire

Salons des vins 2017, Angers : Levée de la Loire

Pour la deuxième année, le salon accueille en son sein (mais avec une organisation distincte) les « bios » de la Levée de la Loire. Et pour la toute première fois, les vins biodynamiques de Demeter. Une révolution attendue par les bios depuis 10 ans, et qui mérite d’être soulignée. La Levée représente quand même 200 vignerons, de Loire et d’ailleurs.

Les exposants sont à découvrir sur la page Facebook.

Lundi 6 et mardi 7 février 2017, au parc expo d’Angers. Infos pratiques.

Food’Angers, une semaine pour cultiver ses papilles à Angers

Du vendredi 3 au samedi 11 février 2017, la ville d’Angers se met à table pour « Food’Angers, le nouveau nom de l’ex-semaine des vins de Loire.

Au programme : des balades dans les vignes ou dans la ville, des conférences (que le Quarts-de-Chaume ou le chenin), des soirées « réseau » autour du vin et de la créativité, un marché de producteurs (samedi 11 février), une soirée pour apprendre ‘art du cocktail (jeudi 9 février)… Bref : la famille « food » d’Angers est largement mise à l’honneur, pour permettre au grand public d’apprécier la gastronomie et ses plaisirs sous plusieurs facettes.

Le programme complet.

Qui a peur du salon VinoVision ?

Après 30 ans de bons et loyaux services à Angers, le salon des vins de Loire doit-il craindre l’arrivée du petit nouveau, VinoVision Paris ?

Concurrence pour le salon des vins de Loire

« Oui, on peut clairement parler de concurrence pour le salon des vins de Loire », analyse Christian Groll, directeur du parc expo d’Angers, organisateur du salon des vins de Loire.
Certes VinoVision cible une clientèle « étrangère », 15% seulement des 9000 visiteurs du salon d’Angers. Le véritable concurrent visé serait donc ProWein, le salon allemand, plutôt que le salon des vins de Loire.

C’est vrai aussi que VinoVision présente un « concept » qui se veut différent. Les termes sont choisis : on nous parle de vins élégants, jeunes et fruités, de la capitale –Paris Paris , de Champagne et de la Bourgogne… Autant « d’éléments de langage » (bienvenue dans la com’) qui annoncent un ciblage « haut de gamme ».

Paris ou Angers, les vignerons devront faire un choix

Certes, les vignerons comme les professionnel resteront tout à fait libres de participer aux deux salons, s’ils le souhaitent (voire aux trois).

Mais plus probablement, et personne ne le nie, ils devront faire un choix: ce sera soit Angers, soit Paris.

VinoVision vise 650 exposants (entre les trois vignobles) pour atteindre l’équilibre souhaité. Clairement, pour remplir ses allées, les organisateurs devront « débaucher » des habitués d’Angers. On peut même imaginer que ce seront d’abord les « grosses maisons » (en volume et/ou en renommée) qui seront ciblées. De quoi déshabiller sérieusement le salon des vins de Loire, déjà boudé par le négoce.

Christian Groll sait tout ça, mais ne panique pas pour autant.

Interpros VS parc expo

D’abord parce que la nouvelle n’en est pas vraiment une. Ca faisait en effet quelques années que la rumeur circulait dans les allées des salons.

« Le salon des vins de Loire ne répondait plus à certaines attentes », explique diplomatiquement Catherine Duchêne, directrice de la com ‘export d’Interloire. Qui souligne au passage que le nouveau salon est une demande répétée des vignerons (et du négoce), pas une idée des administratifs de l’interprofession.

« Les professionnels ont missionné les interprofessions pour réfléchir sur la problématique de l’export, explique Benoît Roumet, du BIVC. Nous avons exploré plusieurs pistes, celle du salon à Paris a été retenue. »

A entendre les porte-paroles des interprofessions, aucune adaptation du salon des Vins de Loire, pour répondre aux besoins des professionnels, n’était possible. D’abord parce que « la Loire seule n’a pas un pouvoir d’attraction suffisant pour attirer les acheteurs étrangers ».

Mais surtout parce que le courant ne passait plus du tout avec la société du parc exposition, chacun en rejetant le tort sur l’autre. Le salon d’Angers a d’ailleurs déjà vu partir beaucoup de domaines (et le négoce), passant de 600 à 400 exposants en quelques saisons, avant de se stabiliser ces deux dernières années autour de 450. Le « choc » ne sera peut-être pas si brutal que ça, en définitive, les « mécontents » étant déjà partis.

« Quand il s’est agi de faire bouger les choses, on n’a pas toujours trouvé les partenaires », explique Christian Groll. « Ca a commencé à bouger quand certains sont partis. »

Rebondissement municipal et conjectures bio

Il est un point sur lequel tous conviennent : le salon des vins de Loire a « rebondi » ces deux dernières années. La ville d’Angers organise désormais une « semaine des vins de Loire » au devenir prometteur…. et les « bio » sont arrivés.

La participation de la Levée de la Loire et Demeter -plus de 400 vignerons en janvier cette année- n’est pas franchement mise en avant par le parc expo (normal : les « bio » organisent eux-mêmes leur salon, se contenant de louer l’espace avec un agencement très simple). Elle semble pourtant plus que primordiale pour la survie du salon des vins de Loire. Au point que certains verraient bien le salon d’Angers prendre plus à fond encore le virage « vert » pour devenir le « Millésime bio » du Nord.

Et ce d’autant plus qu’Angers accueille la même semaine d’autres salons professionnels (Anonymes, Renaissance…) très orientés « naturel » et au succès grandissant.  Quel impact auraient d’éventuelles difficultés du salon des vins de Loire sur ces « off » qui n’en sont plus vraiment ?

Conjectures…

Le trentenaire dynamique et le nouveau-né

Catherine Duchêne a en tout cas bien noté l’effort accompli par Angers. « Mais ça a démarré trop tard. Ceci dit, ce n’est pas parce qu’il y a VinoVision que cette dynamique doit s’arrêter», souligne-t-elle.

Ca tombe bien, ce n’est pas du tout dans l’intention du parc expo d’Angers. Christian Groll promet même « pas mal de surprises » pour l’édition 2017. D’une façon générale, le directeur se montre serein et sûr de son salon des vins de Loire. Le message lancé aux vignerons tentés par l’aventure parisienne est simple :

« Il vaut peut-être mieux traiter avec un trentenaire dynamique qu’avec un nouveau-né. »

Rendez-vous l’année prochaine pour faire les comptes… En espérant que tout cela profitera finalement aux vins de Loire.

In Vino Vita : 20 minutes pour (mieux) comprendre la biodynamie

« In Vino Vita » est un film documentaire tourné par l’Angevin Samuel Meeldijk. Il donne la parole à des vignerons d’Anjou qui pratiquent la biodynamie. Un film sensible et instructif, à découvrir.

« Avec In Vino Vita, mon objectif n’était pas de m’adresser à des professionnels du vin, mais d’expliquer la biodynamique au grand public», explique Samuel Meeldijk, le réalisateur. Vidéaste professionnel à Angers, il a commencé ce film il y a trois ans, sur son temps libre. Il a été présenté pour la première fois dans le cadre de la semaine des vins de Loire, à Angers, le 3 février, en présence de plusieurs des vignerons filmés.

« Je voulais essayer d’enlever le voile mystique qui flotte sur la biodynamie, en montrant des vignerons bien pragmatiques, qui ont les deux pieds dans la terre, et qui ne sont pas sectaires. Ce ne sont pas des gens qui dansent tout nus sous la lune ou je ne sais quoi…»

Environnement et vins plus fins

Dans In Vino Vita, le spectateur rencontre plusieurs vignerons –Marc Angeli, Nicolas Joly, Jean-François Vaillant… Chacun y raconte son parcours vers la biodynamie, son approche, ce qu’il y trouve.

Tous, bien entendu, sont convaincus. Le sujet du film n’est pas de questionner la biodynamie, mais bien de la découvrir.

On y découvre toutefois une belle « diversité de points de vue » : certains y vont par souci de l’environnement, d’autres d’abord parce que leurs vins y gagnent en finesse.

In vino Vita, à partager

in vino vita, biodynamie, angers, film

Les images sont superbes. Elles montrent, et c’est relativement rare, toutes les saisons du travail de la vigne, et comment ces hommes (et cette femme) tentent de trouver leur place dans ce cycle éternel qui dépasse leur entendement.

« In Vino Vita » est un film à découvrir et à partager !

Le parcours du film est à suivre sur sa page Facebook.

 

 

Angers : 2956 visiteurs à la Levée de la Loire et Demeter

Levée de la Loire : 900 visiteurs de plus qu’en 2015

La Levée de la Loire et Demeter font le bilan de leurs trois jours de salon au parc expo d’Angers, aux côtés du salon des Vins de Loire. Et il est plutôt positif…

Avec près de 900 visiteurs en plus par rapport à l’édition 2015 (soit une hausse de 42%) le nouveau format du salon « confirme son succès », analysent les organisateurs.. L’alliance avec le 1er salon international Demeter a séduit de nombreux professionnels attirés par les vins bio et biodynamiques.

Levée de la Loire 2016, Angers

Levée de la Loire à Angers. (Doc. remis)

206 exposants de Loire, de France et de pays étrangers

La Levée de la Loire plus Demeter, cela représentait 130 exposants de Loire, 18 vignerons « amis » d’autres régions de France (Provence, Bourgogne, Beaujolais, Cévennes, Languedoc, Jurançon…)(Italie, Grèce, Autriche, Allemagne), plus 58 vignerons en biodynamie. Soit un salon à l’offre élargie… mais à taille humaine.

La Levée de la Loire peaufine son organisation

Levée de la Loire Angers 2016

La Levée de la Loire gère elle-même son organisation, bien distincte de celle du saon des vins de Loire. Cette année, les tables ont été réorganisées par pôles dispersés en carrés. Les visiteurs ont ainsi pu circuler plus facilement, et utiliser le carnet de dégustation pour prendre leurs notes.

En marge, mais ça compte aussi, était proposée une restauration bio, des apéros musicaux avec accords mets-vins… et un accueil chaleureux !

Résultat : exposants et visiteurs ont apprécié cette « professionnalisation » croissante de l’organisation, gérée par par un comité de pilotage bénévole composé presque exclusivement de vignerons, appuyés par Isabelle Jomain (Verre Bouteille) pour la partie « Demeter ».

Rendez-vous est pris pour l’année prochaine, du 6 au 8 février 2017.

Salon des Vins de Loire : les Ligers 2016

737 vins de Loire ont été récompensés lors de la 22e édition du concours des Ligers, à Angers.

Organisé par l’Union des oenologues de France, les interprofessions (Interloire et le bureau interprofessionnel des vins de Centre Loire) et Angers Expo Congrès, le concours des Ligers a eu lieu dimanche 31 janvier, en prélude au salon des Vins de Loire, dans le parc expo d’Angers.

2505 échantillons de vins ligériens ont été jugés par 350 dégustateurs répartis sur 89 tables. Le concours des Ligers est ouvert à l’ensemble des producteurs, négociants et caves coopératives du Val de Loire, qu’ils soient exposants au salon ou non. Le jury est constitué à 70% de professionnels de la filière de distribution, sommeliers, cavistes, restaurateurs et journalistes, et 30% d’oenophiles amateurs encadrés par l’union des oenologues.

Le millésime 2015 a été jugé globalement très réussi par l’ensemble des dégustateurs.

A noter : l’ensemble du palmarès est à consulter sur le site du concours des Ligers. Pour chaque vin récompensé, on trouve une fiche technique et un commentaire de dégustation, ainsi qu’un lien vers le domaine récompensé par un Liger.

La 30e édition du salon des Vins de Loire se déroule du lundi 1er février au mercredi 3 février 2016 à Angers, dans le parc expo. Plus de 400 producteurs de vins du val de Loire y présentent leurs vins.

Ligers 2016 : and the winners are…

Ligers d OR, Angers, salon des vins de Loire

Ligers d’argent 2016, Angers, salon des vins de Loire

Ligers de BRONZE, Angers 2016, salon des Vins de Loire

C’est parti pour le salon des Vins de Loire !

Le salon des Vins de Loire démarre ce lundi 1er février, et dure jusqu’au mercredi 3 février, au parc expo à Angers. Pour sa 30e édition, ce rendez-vous incontournable élargit son offre : biodynamie avec le salon Demeter, cidre et bière de Loire, bibs…

Salon des Vins de Loire : toute une région à découvrir

Angers, salon des vins de Loire, parc expo

Les quatre grandes régions viticoles de Loire seront dignement représentées, avec des vignerons de Touraine (30%), d’Anjou-Samur (25%) , de Centre-Loire (20%) et du pays Nantais (13%). L’énorme majorité sont des viticulteurs indépendants (80%), mais plusieurs négociants seront également présents, ainsi que des caves coop.

Pour découvrir leurs vins, deux possibilités : se rendre directement à leur stand, ou découvrir leurs vins dans l’espace de libre dégustation, pour se laisser guider par le palais vers de nouvelles découvertes.

Le salon des Vins de Loire de plus en plus « vert »

Après l’arrivée saluée des vignerons bio de la Levée de la Loire en 2015, 2016 marque celle du salon Demeter, la biodynamie. Pour Demeter, ce sera le premier salon international. Une soixantaine de vignerons travaillant avec les méthodes de la biodynamie présenteront leurs vins pendant ces trois jours.

Avec les 150 vignerons « bio », ça commence à représenter un joli pôle « vert » pour ce salon des Vins de Loire, de quoi avoir une vision plus complète du val de Loire.

Cidres, bières, bibs…

Nouveau également cette année, le pôle « cidres et bières ». Une dizaine de brasseurs ligériens présenteront leurs gammes de bières. Et l’association régionale des producteurs de cidre présentera les produits cidricoles des Pays de la Loire (cidres, poirés, pommeau du Maine AOC, Fine du Maine AOC…).

L’espace Bib répond à une vraie réalité : la vente des vins de Loire en bibs a augmenté de 31% en trois ans ! Tant et si bien qu’en 2015, 31% des vins consommés en France étaient des vins « in box ». L’arrivée de ce pôle « Open Wine Box », proposant des dégustations de vins en bib, sera donc incontournable.

Salon des Vins de Loire « all around the world »

Plus grand rendez-vous pour les vins ligériens, le salon des Vins de Loire attire les acheteurs du monde entier. Pour eux, c’est vraiment l’occasion idéale pour découvrir le nouveau millésime.

Tout est fait du reste pour séduire les professionnels : des personnalités parisiennes « triées sur le volet » (sommeliers, cavistes, restaurateurs) ont droit à une journée complète de dégustation pilotée par le meilleur sommelier du monde, Philippe Faure-Brac. Le salon des Vins de Loire chapeaute également une mission d’acheteurs internationaux : une cinquantaine d’acheteurs seront bichonnés pendant leur séjour ligérien!

Le programme détaillé, avec ses masterclass, ses workshops, ses animations diverses, est à découvrir sur www.salondesvinsdeloire.com.

A noter : la semaine des vins de Loire continue à Angers ! De multiples rencontres sont organisées dans toute la ville, à ne pas manquer ! Ce lundi 1er février, c’est aussi le 2e jour de la Dive Bouteille à Saumur.

Et bien sûr, n’oubliez pas de visiter le stand du Vin Ligérien, le stand GPB 241.

Toutes les infos pratiques pour vous rendre au parc expo en voiture, à pied ou à dos de chameau sont à découvrir ici.

Angers : la carte des salons des vins 2016

La semaine des vins de Loire à Angers, ça commence ce vendredi 29 janvier, et ça dure une semaine ! Au programme : six salons professionnels et près d’un millier de vignerons à découvrir ! Faites votre programme !

Les Pénitentes

Angers, Penitentes 2016

Les vignerons Villemade, Puzelat, Mosse, Gaubichet et Bonhomme invitent une dizaine de vignerons.

Les participants : la liste comporte quelques « nouveaux » : JF Nicq des Foulards Rouges et Yoyo de Yoyo, Dominique Derain et Nicolas Renaud du Clos des Grillons. Pour le retse, tout est sur l’affiche !

Samedi 30 et dimanche 31 janvier 2016, à Angers. Entrée 5 euros.

Dégustation Grenier Saint-Jean / Renaissance

L’esprit : les « vins vrais » de vignerons de France et d’Europe, invités par l’association Renaissance des Terroirs initiée par Marc Angeli. 2000 visiteurs dans le week-end, l’année dernière ! Résultat : les entrées sont limitées aux professionnels, sur présentation d’une carte.

La liste complète des vignerons participants est à retrouver sur leur page Facebook.

Angers, salon greniers Saint-Jean / Renaissance 2016

A noter : l’entrée à ce salon est payante, mais l’argent est intégralement reversé à l’association Madavin.  » Grace à vous, 200 hectares de foret ont pu être plantés, des dizaines de famille peuvent compter sur un salaire et avoir une vie un peu décente », explique un organisateur.

Samedi 30 et dimanche 31 janvier 2016, à Angers (greniers Saint-Jean)

Les Anonymes

Esprit : une cinquantaine de vignerons

Participants : la liste complète est à découvrir sur leur page Facebook.

Dimanche 31 janvier 2016, à Angers (salons Curnonski, rue Saint-Martin), entrée 5 euros.

Dive Bouteille

Angers Saumur, Dive Bouteille

On quitte Angers quelque temps pour Saumur (à 45km). L’esprit : THE salon des vins naturels, le plus grand rendez-vous du pays, entre grand-messe et festival indé. Près de 200 vignerons et la foule, la foule dans les (magnifiques) caves de la maison Ackerman. On y va pour re(découvrir) les vins naturels, pour voir et être vu.

Les participants : la « playlist » est toujours impressionnante et à retrouver ici.

Dimanche 31 et lundi 1er février, à Saumur (caves Ackerman, 19 rue Léopold Palustre).

 

 

 

 

 

Le salon des Vins de Loire

Rendez-vous au parc expo d’Angers pour le plus grand rendez-vous des vins de Loire de l’année : plus de 450 exposants, dont une bonne moitié de vignerons travaillant en bio et/ou biondynamie. Le salon, qui existe depuis trente ans, attire plus de 9000 visiteurs professionnels en trois jours !

Angers, salon des vins de Loire, parc expo

Dans les nouveautés 2016, on notera l’arrivée de Demeter (biodynamie), un pôle réservé aux bières et cidres de Loire, et une space consacré aux BIB.

Lundi 1er, mardi 2 et mercredi 3 février 2016, au parc expo d’Angers, de 9h à 19h lundi et mardi, jusqu’à 18h le mercredi. A noter : si vous arrivez en train à la gare d’Angers, il y a une navette gratuite pour vous conduire jusqu’au parc expo (les horaires sont à consulter ici).

Levée de la Loire et Demeter (salon des vins de Loire)

Pour la deuxième année, le salon accueille en son sein (mais avec une organisation distincte) les « bios » de la Levée de la Loire. Et pour la toute première fois, les vins biodynamiques de Demeter. Une révolution attendue par les bios depuis 10 ans, et qui mérite d’être soulignée. La Levée représente quand même 200 vignerons, de Loire et d’ailleurs.

Les exposants sont à découvrir sur le site officiel.

Lundi 1er, mardi 2 et mercredi 3 février 2016, au parc expo d’Angers.

Semaine des vins de Loire

Du vendredi 29 janvier au 6 février 2016, Angers devient la capitale intergalactique des vins de Loire.

Avec tous les salons pré-cités qui se déroulent à Angers salon des vins de Loire, Levée de la Loire, Demeter, Greniers Saint-Jean, Pénitentes et Anonymes), ce sont 13000 visiteurs professionnels qui déboulent dans la petite bourgade, pour découvrir 870 vignerons !

Ca n’a pas échappé à la ville d’Angers, qui a fait le pari de rassembler toutes ces chapelles en un seul événement. Le tout agrémenté de dégustations, conférences, initiations, etc., toutes placées sous le signe de la découverte culturelle et patrimoniale. La Ville s’est appuyée sur les richesses et partenaires locaux.

Parmi les animations, notons des visites commentées du vignoble de Savennières ou une conférence sur la biodynamie.

Mais aussi, dès le vendredi 29 janvier, rendez-vous au Pifomètre à Angers pour la soirée « L »Epure, les Vrais, les Durs », une rencontre-dédicaces avec trois auteurs qui cartonnent en ce moment : Michel Tolmer (Mimi, Fifi et Glouglou), Philippe Quesnot (Trente nuances de gros rouge) et Antonin Iommi-Amunategui (Manifeste pour le vin naturel).

A noter également dans votre agenda : mardi 2 février, Angers valorise son pôle Végétal et son label French Tech, avec une soirée « Vin, numérique et créativité » : l’occasion de découvrir des gadgets rigolos et utiles (un thermomètre de cave connecté), mais aussi des innovations aux applications vastes (Neurokiff).