Articles

Pots de vin: vins bios et céramique à Clisson

La 5e édition de Pots de Vin a lieu samedi 29 et dimanche 30 avril à Clisson. Au programme : une douzaine de vignerons bio et naturels, des céramistes, des concerts… Cette année, les femmes qui font du vin sont à l’honneur.

Pots de Vin est un marché de vins « vivants » et de céramique, organisé depuis 2012 par le collectif clissonnais Le Bouillon. Mais c’est également devenu un rendez-vous propice aux découvertes culturelles, avec des concerts, des artistes, etc.

Côté marché, une douzaine de vignerons de toute la France présenteront leurs vins bio et naturels le dimanche 30 avril, sous les halles de Clisson, de 11h à 21h. Six céramistes exposeront également leurs créations, entre œuvres d’art et artisanat. Les visiteurs trouveront également du cidre, des tisanes et plantes, de la bière artisanale, un ébéniste de barrique, un tourneur sur bois, des installations artistiques…

Pots de vin met les vigneronnes à l’honneur

Le programme prévoit aussi plusieurs animations, des dégustations à l’aveugle avec La Grappe, un tour de potier… La librairie le Vers Libre présentera une sélection d’ouvrages sur la viticulture et le féminisme.

Mais Pots de Vin démarre dès samedi, avec une soirée plus « culturelle » dans le bar associatif la Petite Maison Utopique, qui proposera pour l’occasion une carte des vins spéciale… Cette année, le thème choisi est celui des femmes qui font du vin. La soirée d’ouverture mettra à l’honneur la vigneronne suisse Marie-Thérèse Chappaz, star d’un documentaire de Fred Florey, qui sera diffusé samedi 29 avril à 19h à la Petite Maison Utopique. La soirée se poursuivra avec des concerts de Canto Hondo ! (voix) et Chouchou(e) (perf sonores).

 

Les vignerons présents au salon

  • Rémi Sédès (44)
  • Autour de l’Anne (37)
  • Les 3 Petiotes (33)
  • Domaine de Ventajou (34)
  • Romain Pion (34)
  • Complémen’Terre (44)
  • Clos des Cîmes (26)
  • Domaine des Montrieux (41)
  • Vignoble de l’Atrie (85)
  • Roux Ketura (81)
  • Clos les Mets d’Ames (64)
  • Invités surprise

 

 

Pratique

Pots de Vins, marché de vins bio et naturels, céramiques, à Clisson. Samedi 29 avril de 18h à minuit à la Petite Maison Utopique, entrée prix libre; dimanche 30 avril de 11h 21h au marché des Halles, tarif dégustation 5€.

Tout le programme sur la page Facebook 

Salon Vinicircus : l’affiche de la 14e édition

La 14e édition du salon Vinicircus – vin, arts de rue et musique au programme – se tiendra vendredi 14, samedi 15 et dimanche 16 avril à Guipel, dans la campagne rennaise. Plus de 3000 visiteurs sont attendus.

 

Le salon Vinicircus, c’est d’abord un rendez-vous pour les amoureux du vin : 72 vignerons de toute la France  présenteront et vendront leurs vins samedi et dimanche au grand public, dans la salle des fêtes de Guipel (35), près de Rennes en Bretagne.

Depuis le début Vinicircus privilégie les vignerons « nature », bio et qui produisent des vins sans intrant, ou presque. Ils étaient une poignée au démarrage, on en trouve dans toutes les régions aujourd’hui, et notamment en val de Loire. Les vignerons sont sélectionnés par un groupe de dégustateurs de l’association. Une place prioritaire est accordée aux jeunes domaines, avec un tarif préférentiel.

Ouvert au grand public, ce salon a patiemment conquis son public. Les professionnels de l’Ouest sont également nombreux à se déplacer pour découvrir les nouvelles cuvées et nouveaux vignerons.

Arno en concert le vendredi soir,
en ouverture du salon Vinicircus

Mais Vinicircus, c’est un vrai « festival », avec plusieurs « arts » à l’affiche. Depuis l’année dernière, les organisateurs lancent le week-end de festivités avec un concert le vendredi soir. Après Miossec en 2016, place ce vendredi 14 avril à Arno, qui présentera son nouvel album « Human Incognito ».

Le théâtre ou arts de rue seront représentés par Sébastien Barrier, (« Savoir enfin qui nous buvons »), artiste inclassable tombé en amour des vins naturels de Loire pendant un salon Vinicircus, justement. Didier Super présentera dimanche soir son spectacle au titre plein de promesses : « Ta vie sera plus moche que la mienne ».

Au programme encore samedi et dimanche, des « Vinicauseries », animées par des vignerons, la journaliste Isabelle Saporta, le documentariste Bruno Sauvard ‘ »Wine Calling »), etc. Plusieurs auteurs, dont le duo de Pur Jus, seront présents pour dédicacer leurs ouvrages.

Les soirées sont également l’occasion d’agapes bien arrosées, avec les « repas des vignerons », préparés par David Leray et Thomas Martin de La Cale Gourmande au Minihic-sur-Rance (35). La soirée du samedi soir est complète (600 repas), mais il reste des places pour celle du dimanche, un peu plus confidentielle (300 personnes quand même…)

En 2016, Vinicircus a attiré plus de 3000 personnes dans la campagne rennaise.

 

Pratique

Accès au salon 7€.

Concert d’Arno 25€ (pas de vente sur place).

Toute la programmation et billetterie sur vinicircus.com

Trois salons pour un printemps à Nantes (et sa région)

Nantes et le Nantais ont longtemps boudé les vignerons et leurs salons… C’est peut-être en passe de changer : rien que ce printemps, trois salons sont proposés, dont deux au grand public. A vos agendas.

 

VertiVinies : 20 vignerons à la Frémoire

Vertivinies 2017, Vertou, château de la Frémoire

A Vertou, le QG du Muscadet accueille samedi 11 et dimanche 12 mars le salon Vertivinies. Ce rendez-vous, déjà bien connu, est organisé par Vertivin, une association qui propose des cours de dégustation toute l’année. Aux manettes, les fins palais Romain Mayet et Jocelyn Gombault, un gage de qualité…

Qui découvrir ? Une sélection restreinte mais pointue de vingt vignerons venus de toute la France, avec un seul vigneron par région. L’objectif est clair : favoriser la découverte.

Le programme en prime propose des ateliers : initiation à la dégustation (samedi à 15h), conférence « vins et chocolat (samedi 17h), accords mets-vins avec le Muscadet (dimanche, 11h).

Le plus. Les organisateurs ont pensé aux enfants, une rareté dans ce genre de rendez-vous : dimanche, ateliers de cuisine récréative pour les enfants, de 6 à 12 ans, à 14h, 15h et 16h (places limitées).

Pratique. Samedi 11 mars de 14h à 20h, dimanche 12 mars de 10h à 18h.

Au Château de la Frémoire à Vertou (au Sud de Nantes). Tarifs : entrée + verre = 5€

Infos sur vertivinies.fr

 

Place au naturel : Clisson dans un Verre

Clisson dans un Verre

Rendez-vous à Clisson pour la 2e édition de ce salon organisé par une petite bande de passionnés. En 2016, la première édition avait fait le buzz dans le vignoble, et attiré 750 visiteurs, « plus que ce qu’on espérait », explique Benoît Binon, G.O du groupe des Epicurvins.

Dans un vignoble en mutation, ce salon veut donner une vitrine « aux vignerons du Muscadet et d’ailleurs qui travaillent » en bio, biodynamie ou « nature ». Tous les vignerons présents sont donc des « bio » certifiés.

 

Qui découvrir ? Les habitués des vins bio et nature retrouveront les grandes figures de la région. Les autres découvriront là une sélection de vins « différents » mais abordables, à goûter les yeux fermés… A noter : la présence « coup de pouce » à de jeunes vignerons d’Azay-le-Rideau, pour leur premier millésime.

Le plus. Pour éduquer le cerveau (et pas que le palais), ne pas rater les «à-côté » engagés : projection – débat du film In Vino Veritas, sur la biodynamie, au cinéma Le Connétable à Clisson (vendredi 17 mars, soir) ; dédicace de la BD Pur Jus par Fleur Godart, pendant le salon ; atelier dégustation des crus communaux du Muscadet le samedi après-midi, et vieux millésimes du Muscadet le dimanche après-midi.

Pratique. Samedi 18 mars de 15h à 20h, et dimanche 19 mars de 10h à 18h, salle du Cercle Olivier de Clisson, 11 Place des Douves. L’entrée au salon est libre, pour déguster : participation aux frais de 5€ comprenant un verre INAO gravé. Petite restauration le dimanche sur place à base de produits bio et frais.

Infos sur clissondansunverre.fr 

 

Rendez-vous professionnel : Vins à l’Ouest à Nantes

Le nouveau salon Vins à l’Ouest est réservé aux professionnels, cavistes restaurateurs, etc. de tout l’Ouest. Organisé par une vingtaine d’agents commerciaux rassemblés au sein de l’association Convergence, il se déroulera à Nantes dimanche 12 et lundi 13 mars, dans le nouvel espace Titan, à la pointe de l’île de Nantes (près du hangar à Bananes).

Qui découvrir ? Avec 109 vignerons d’à peu près tous els coins de France, ce salon offre une belle diversité. Notons la belle sélection de domaines de Loire, une nouvelle génération de vignerons talentueux et en plein essor.

Le plus. L’association d’agents commerciaux, plutôt habitués à se faire concurrence, est assez rare dans le milieu. Il s’agit là de « mutualiser les forces », et ce sont les vignerons qui en profitent.

Pratique. Dimanche 12 de 14h30 à 18h30 et lundi 13 mars de 10h à 18h30. Espace Titan, 21 quai des Antilles, île de Nantes.

Plus d’infos sur Facebook 

Angers / Saumur : la carte des salons des vins 2017

C’est parti pour la saison des salons des vins 2017 d’Angers et Saumur. Rendez-vous du 4 au 7 février 2017, pour rencontrer près d’un millier de vignerons et célébrer le vin et la gastronomie.

 

Les Pénitentes

Salons des vins 2017, Angers : Pénitentes

Les vignerons Villemade, Puzelat, Mosse, Gaubichet et Bonhomme invitent une vingtaine de vignerons.

Samedi 4 et dimanche 5 février 2017, à Angers. Entrée 5 euros.

Dégustation Grenier Saint-Jean / Renaissance

Salons des vins 2017, Angers : Renaissance aux Greniers Saint-Jean

L’esprit : les « vins vrais » de vignerons de France et d’Europe, invités par l’association Renaissance des Terroirs initiée par Marc Angeli. 2000 visiteurs dans le week-end en 2015 ! Cette année, le salon se déroulera sur deux espaces : la Loire et la Corse seront à l’Hôpital Saint-Jean, tandis que les autres régions et autres pays seront aux Greniers Saint-Jean !

La liste complète des vignerons participants est à retrouver sur leur page Facebook.

A noter : l’entrée à ce salon est payante, mais l’argent est intégralement reversé à l’association Madavin.

Samedi 4 et dimanche 5 février 2017, à Angers (greniers Saint-Jean)

Les Anonymes

Salons des vins 2017, Angers : les Anonymes

Salons des vins 2017, Angers : les Anonymes

Esprit : une cinquantaine de vignerons

Participants : la liste complète est à découvrir sur leur page Facebook.

Dimanche 5 février 2017, à Angers (salons Curnonski, rue Saint-Martin), entrée 5 euros.

 

Dive Bouteille

Salons des vins 2017, Saumur : Dive Bouteille

Salons des vins 2017, Saumur : Dive Bouteille

Direction Saumur (à 45km d’Angers) pour le 18e salon de la Dive Bouteille, rendez-vous annuel de la planète « vin naturel ». Près de 200 vignerons du monde entier, et la foule dans les (magnifiques) caves de la maison Ackerman. On y va pour re(découvrir) les vins naturels, pour voir et être vu.

Les vignerons participants sont à retrouver sur leur page Facebook.

Dimanche 5 et lundi 6 février, à Saumur (caves Ackerman, 19 rue Léopold Palustre).

Le salon des Vins de Loire

Salons des vins 2017, Angers : salon des vins de Loire

Salons des vins 2017, Angers : salon des vins de Loire

Année test pour le salon des Vins de Loire. Le rendez-vous historique des vins de Loire au parc expo d’Angers devra faire ses preuves face au nouveau concurrent VinoVision. Le rendez-vous peut compter sur plus de 30 ans d’expérience et une fréquentation régulière de plus de 9000 visiteurs !
En même temps et au même endroit, se déroule depuis 3 ans déjà le salon des « bios » de la Levée de la Loire, et depuis l’année dernière, Demeter (biodynamie).

A noter : cette année, le salon commence le dimanche. Autre nouveauté : un espace « start-up », avec des entreprises qui combinent vin et numérique.

Dimanche 5, Lundi 6  et mardi 7 février 2017, au parc expo d’Angers. A noter : si vous arrivez en train à la gare d’Angers, il y a une navette gratuite pour vous conduire jusqu’au parc expo (les horaires sont à consulter ici).

Levée de la Loire et Demeter (salon des vins de Loire)

Salons des vins 2017, Angers : Levée de la Loire

Salons des vins 2017, Angers : Levée de la Loire

Pour la deuxième année, le salon accueille en son sein (mais avec une organisation distincte) les « bios » de la Levée de la Loire. Et pour la toute première fois, les vins biodynamiques de Demeter. Une révolution attendue par les bios depuis 10 ans, et qui mérite d’être soulignée. La Levée représente quand même 200 vignerons, de Loire et d’ailleurs.

Les exposants sont à découvrir sur la page Facebook.

Lundi 6 et mardi 7 février 2017, au parc expo d’Angers. Infos pratiques.

Food’Angers, une semaine pour cultiver ses papilles à Angers

Du vendredi 3 au samedi 11 février 2017, la ville d’Angers se met à table pour « Food’Angers, le nouveau nom de l’ex-semaine des vins de Loire.

Au programme : des balades dans les vignes ou dans la ville, des conférences (que le Quarts-de-Chaume ou le chenin), des soirées « réseau » autour du vin et de la créativité, un marché de producteurs (samedi 11 février), une soirée pour apprendre ‘art du cocktail (jeudi 9 février)… Bref : la famille « food » d’Angers est largement mise à l’honneur, pour permettre au grand public d’apprécier la gastronomie et ses plaisirs sous plusieurs facettes.

Le programme complet.

Salons : cinq rendez-vous pour découvrir la Loire au naturel

Les salons se bousculent avant les fêtes… De Nantes jusqu’à l’Auvergne, voici cinq événements alternatifs, organisés par des vignerons et ouverts au grand public qui font la part belle aux vignerons de Loire en bio, biodynamie ou naturels.

Anges Vins, salon des vins à Saint-Aubin-de-Luigné#1 Les Anges Vins à Saint-Aubin-de-Luigné

Samedi 26, dimanche 27 et lundi 28 novembre

Les Anges Vins sont une vingtaine de vignerons d’Anjou, qui ont en commun de produire des vins issus de l’agriculture biologique. Le salon des Anges Vins est né il y’a 11 ans, de la volonté d’une vingtaine de vignerons qui voulaient promouvoir une démarche d’agriculture respectueuse de l’environnement et de leurs clients.

 

 

 

Le blog des Anges Vins

Salle Jean de Pontoise

49190 Saint-Aubin-de-Luigné

Entrée : 5 euros (Le verre à dégustation est offert)

Les vins sont à vendre et à emporter sur place.

 

#2 Les Vins du Coin, à Thésée-la-Romaine

Salons de Loire : Les Vins du Coin, salon des vins à Thésée-la-Romaine

Rendez-vous dans le Loir-et-Cher, à Thésée-la-Romaine pour le salon des Vins du Coin, samedi 26 et dimanche 27 novembre.

22 domaines installés entre les vallées du Loir et du Cher : raisins produits selon les principes de l’agriculture biologique, vendanges manuelles, très peu de sulfites (40 à 50 mg maximum)…

 

 

 

 

 

Salle Vaulx-St-Georges, mairie de Thésée-la-Romaine

Accès aux dégustations : 5€.

Page Facebook 

Le site des Vins du Coin

Pour réserver un repas avec les vignerons le samedi soir : lesvinsducoin@gmail.com

 

#3 Le salon des Vins Vivants à Nantes

Salons de Loire : salon des vins Vivants 2016 à Nantes

Samedi 3 et dimanche 4 décembre

Les vignerons de Pinards et Jus d’Ancenis et le réseau professionnel Grains de Raison, proposent un tout nouveau salon des Vins Vivants à Nantes, au Solilab (sur l’île).

A l’affiche : les neuf vignerons de Pinards et Jus (coteaux d’Ancenis), onze vignerons de Loire et vingt vignerons de toute la France sélectionnés par Grains de Raison.

Soit 40 vignerons à découvrir !

 

 

Samedi 3 et dimanche 4 décembre 2016, de 10h à 18h.

Solilab, 8 rue Saint-Domingue, île de Nantes

Entrée 5€, verre de dégustation compris.

Les vins sont à vendre et à emporter sur place.

Plus d’une centaine de vignerons à découvrir dans ces salons alternatifs

#4 Les 10 Vins Cochons

Salons de Loire : Salon des vins les 10 Vins Cochons, Châteldon

Samedi 3 décembre

 

Le salon des Auvergnats : rendez-vous à Châteldon, pour découvrir « plus de 40 vignerons » bio et naturels.

 

 

 

 

 

L’entrée est de 6€

Page Facebook

 

#5 En Joue Connection

Salons de Loire : En Joue Connection, salon des vins à Saint-Lambert-du-Lattay

Samedi 17 et dimanche 18 décembre

Saint-Lambert-du-Lattay (Anjou) devient pendant deux jours le quartier général de la nouvelle génération de vignerons « Straight outta Anjou ». LE rendez-vous des découvertes, 6e édition déjà.

 

 

 

 

 

Samedi 17 et dimanche 18 décembre 10h-18h

Salle Marylise, Saint-Lambert-du-Lattay

http://www.enjoueconnection.fr

Entrée + verre 5€

Une journée 100% grolleau

Vendredi 22 avril, la promotion 2016 du BPREA viticulture-œnologie de Montreuil-Bellay organise « Au bout du Grolleau ». Vignes, vinification, histoire, dégustation… toutes les facettes de ce cépage sous-estimé seront étudiées.

Le grolleau, cépage « qui se perd »

Le grolleau est un cépage « qui se perd un peu » en Anjou et Touraine, explique d’emblée Charles Busnel, stagiaire BPREA au lycée Edgard-Pisani de Montreuil-Bellay. « Avec les primes à l’arrachage, on voit régulièrement du grolleau arraché, à la faveur du cabernet. »

Il faut dire que les appellations font du grolleau un cépage d’assemblage, autorisé dans une limite maximale de 60% dans certaines AOC (Touraine Azay-le-Rideau).

« Le grolleau, il faut savoir le canaliser »

Pourtant, les étudiants en sont convaincus –et ils ne sont pas les seuls, le grolleau peut faire « de très bons vins » quand il est vinifié tout seul. « Les vins sont sur le fruit rouge, la violette. Les tanins sont très fins, décrit Charles. Ca peut faire des fins fluets, mais ça peut aussi donner des vins avec beaucoup de structure. Il n’y a qu’à goûter le grolleau du domaine des Roches Sèches.  Mais c’est un cépage très productif, il faut savoir le canaliser. »

Programme : le grolleau sous toutes les coutures

Organisée dans le cadre de leur formation, la journée « Au bout du grolleau » laissera la parole aux « défenseurs » de ce cépage.

Au programme à partir de 13h30, plusieurs interventions (à destination des professionnels) présenteront diverses approches du grolleau :

  • Sélection et conservation, avec Virginie Grondain, de l’IFV pôle val de Loire – Centre.
  • Conduite du vignoble, avec les expertises de Nicolas Rubin, agent d’ATV49, et du vigneron Nicolas Rubin.
  • Vinification du rouge, avec le vigneron Sylvain Potin (Clau de Nell).
  • Commercialisation, avec Patrick Rigourd, caviste à Angers (les Halles de la Roseraie).
  • Un salon, à partir de 17h, permettra de déguster… du grolleau uniquement, produit par une quinzaine de domaines angevins ! (tarif 5 euros).
  • Et pour finir, un repas à l’auberge des Isles permettra de tester des accords mets et grolleau. (Tarif : 30 euros, sur inscription à contact@auberge-des-isles.fr)

Pratique

Vendredi 22 avril, à partir de 13h30 au lycée Edgar-Pisani, route de Méron, 49260 Montreuil-Bellay. Entrée libre. Inscription / renseignements : lajourneedugrolleau@gmail.com ou tél.07 83 39 35 72.

Qui a peur du salon VinoVision ?

Après 30 ans de bons et loyaux services à Angers, le salon des vins de Loire doit-il craindre l’arrivée du petit nouveau, VinoVision Paris ?

Concurrence pour le salon des vins de Loire

« Oui, on peut clairement parler de concurrence pour le salon des vins de Loire », analyse Christian Groll, directeur du parc expo d’Angers, organisateur du salon des vins de Loire.
Certes VinoVision cible une clientèle « étrangère », 15% seulement des 9000 visiteurs du salon d’Angers. Le véritable concurrent visé serait donc ProWein, le salon allemand, plutôt que le salon des vins de Loire.

C’est vrai aussi que VinoVision présente un « concept » qui se veut différent. Les termes sont choisis : on nous parle de vins élégants, jeunes et fruités, de la capitale –Paris Paris , de Champagne et de la Bourgogne… Autant « d’éléments de langage » (bienvenue dans la com’) qui annoncent un ciblage « haut de gamme ».

Paris ou Angers, les vignerons devront faire un choix

Certes, les vignerons comme les professionnel resteront tout à fait libres de participer aux deux salons, s’ils le souhaitent (voire aux trois).

Mais plus probablement, et personne ne le nie, ils devront faire un choix: ce sera soit Angers, soit Paris.

VinoVision vise 650 exposants (entre les trois vignobles) pour atteindre l’équilibre souhaité. Clairement, pour remplir ses allées, les organisateurs devront « débaucher » des habitués d’Angers. On peut même imaginer que ce seront d’abord les « grosses maisons » (en volume et/ou en renommée) qui seront ciblées. De quoi déshabiller sérieusement le salon des vins de Loire, déjà boudé par le négoce.

Christian Groll sait tout ça, mais ne panique pas pour autant.

Interpros VS parc expo

D’abord parce que la nouvelle n’en est pas vraiment une. Ca faisait en effet quelques années que la rumeur circulait dans les allées des salons.

« Le salon des vins de Loire ne répondait plus à certaines attentes », explique diplomatiquement Catherine Duchêne, directrice de la com ‘export d’Interloire. Qui souligne au passage que le nouveau salon est une demande répétée des vignerons (et du négoce), pas une idée des administratifs de l’interprofession.

« Les professionnels ont missionné les interprofessions pour réfléchir sur la problématique de l’export, explique Benoît Roumet, du BIVC. Nous avons exploré plusieurs pistes, celle du salon à Paris a été retenue. »

A entendre les porte-paroles des interprofessions, aucune adaptation du salon des Vins de Loire, pour répondre aux besoins des professionnels, n’était possible. D’abord parce que « la Loire seule n’a pas un pouvoir d’attraction suffisant pour attirer les acheteurs étrangers ».

Mais surtout parce que le courant ne passait plus du tout avec la société du parc exposition, chacun en rejetant le tort sur l’autre. Le salon d’Angers a d’ailleurs déjà vu partir beaucoup de domaines (et le négoce), passant de 600 à 400 exposants en quelques saisons, avant de se stabiliser ces deux dernières années autour de 450. Le « choc » ne sera peut-être pas si brutal que ça, en définitive, les « mécontents » étant déjà partis.

« Quand il s’est agi de faire bouger les choses, on n’a pas toujours trouvé les partenaires », explique Christian Groll. « Ca a commencé à bouger quand certains sont partis. »

Rebondissement municipal et conjectures bio

Il est un point sur lequel tous conviennent : le salon des vins de Loire a « rebondi » ces deux dernières années. La ville d’Angers organise désormais une « semaine des vins de Loire » au devenir prometteur…. et les « bio » sont arrivés.

La participation de la Levée de la Loire et Demeter -plus de 400 vignerons en janvier cette année- n’est pas franchement mise en avant par le parc expo (normal : les « bio » organisent eux-mêmes leur salon, se contenant de louer l’espace avec un agencement très simple). Elle semble pourtant plus que primordiale pour la survie du salon des vins de Loire. Au point que certains verraient bien le salon d’Angers prendre plus à fond encore le virage « vert » pour devenir le « Millésime bio » du Nord.

Et ce d’autant plus qu’Angers accueille la même semaine d’autres salons professionnels (Anonymes, Renaissance…) très orientés « naturel » et au succès grandissant.  Quel impact auraient d’éventuelles difficultés du salon des vins de Loire sur ces « off » qui n’en sont plus vraiment ?

Conjectures…

Le trentenaire dynamique et le nouveau-né

Catherine Duchêne a en tout cas bien noté l’effort accompli par Angers. « Mais ça a démarré trop tard. Ceci dit, ce n’est pas parce qu’il y a VinoVision que cette dynamique doit s’arrêter», souligne-t-elle.

Ca tombe bien, ce n’est pas du tout dans l’intention du parc expo d’Angers. Christian Groll promet même « pas mal de surprises » pour l’édition 2017. D’une façon générale, le directeur se montre serein et sûr de son salon des vins de Loire. Le message lancé aux vignerons tentés par l’aventure parisienne est simple :

« Il vaut peut-être mieux traiter avec un trentenaire dynamique qu’avec un nouveau-né. »

Rendez-vous l’année prochaine pour faire les comptes… En espérant que tout cela profitera finalement aux vins de Loire.

VinoVision : 5 infos pour découvrir le nouveau salon parisien

VinoVision, nouveau « salon international des vins septentrionaux », destiné aux professionnels, se tiendra à Paris du 12 au 14 février 2017. A l’origine de ce nouveau rendez-vous, trois régions viticoles : la Loire, la Bourgogne et la Champagne. Revue de détails.

#1 VinoVision, le nouveau concurrent de Prowein ?

VinoVision cible le marché international, les acheteurs étrangers. Pour le val de Loire, ce nouveau salon serait donc « complémentaire » du salon des vins de Loire d’Angers, qui a traditionnellement lieu début février.

Le « concurrent » dans le viseur, ce serait plutôt Prowein. Ce salon des vins allemands se tient un peu pus tard dans la saison, à la mi-mars. Et attire « 52000 visiteurs » du monde entier ! Autant dire que VinoVision ne manque pas d’ambition.

Et pour concurrencer Dusseldorf, VinoVision a un atout : Paris.

#2 Au moins 650 vignerons attendus

Bien entendu, à ce stade, les inscriptions ne sont pas encore closes. Mais les organisateurs ont fait leurs comptes : avec 650 exposants (répartis entre les trois régions Loire, Bourgogne et Champagne), le salon atteindra ses objectifs (pour la première année).

Côé visiteurs, les organisateurs espèrent 10000 professionnels (soit un peu plus que le salon des vins de Loire), acheteurs étrangers en priorité.  Comparés aux géants Prowein ou même Vinisud, VinoVision espère rester un salon « à taille humaine ».

#3 Entre 1700 et 2000 euros le stand

Les tarifs de stands seraient encore en discussions. Mais chez Interloire, on assure que ce sera « moins cher que Prowein ». Et probablement dans une fourchette allant de 190 à 230 euros le m2. Les stands font en moyenne 9m2 de surface, ce qui correspond donc à un prix allant de 1710 à 2070 euros.

#4 Comexposium, un grand nom de salon

Dans le monde des organisateurs des salons, Comexposium, ce n’est pas n’importe qui : un des leaders européens. Ce sont eux, entre autres, qui organisent le salon de l’agriculture, ou la foire de Paris… Le groupe est présent dans 23 pays, sur 11 thématiques et organise « plus de 170 manifestations » par an. Le salon aura lieu porte de Versailles (hall 4).

#5 Le Nord face au Sud

Avec VinoVision, il s’agit de créer une alliance inédite des «vins du Nord ». Les « septentrionaux » (par opposition aux méridionaux), se sont donc réunis en association. Mais l’on notera toutefois l’absence de l’Alsace (et du Jura) parmi les organisateurs. Les vignerons alsaciens seront toutefois les bienvenus.

Si le concurrent « désigné» reste Prowein, on notera un certain parallélisme avec Vinisud, le salon des « vins méditerranéens ». Ce salon du sud se tient à Montpellier… à la mi-février aussi, et a accueilli en 2016 plus de 2750 exposants et 30000 visiteurs professionnels, dont près de 10000 étrangers.

Salon des Vins de Loire : les Ligers 2016

737 vins de Loire ont été récompensés lors de la 22e édition du concours des Ligers, à Angers.

Organisé par l’Union des oenologues de France, les interprofessions (Interloire et le bureau interprofessionnel des vins de Centre Loire) et Angers Expo Congrès, le concours des Ligers a eu lieu dimanche 31 janvier, en prélude au salon des Vins de Loire, dans le parc expo d’Angers.

2505 échantillons de vins ligériens ont été jugés par 350 dégustateurs répartis sur 89 tables. Le concours des Ligers est ouvert à l’ensemble des producteurs, négociants et caves coopératives du Val de Loire, qu’ils soient exposants au salon ou non. Le jury est constitué à 70% de professionnels de la filière de distribution, sommeliers, cavistes, restaurateurs et journalistes, et 30% d’oenophiles amateurs encadrés par l’union des oenologues.

Le millésime 2015 a été jugé globalement très réussi par l’ensemble des dégustateurs.

A noter : l’ensemble du palmarès est à consulter sur le site du concours des Ligers. Pour chaque vin récompensé, on trouve une fiche technique et un commentaire de dégustation, ainsi qu’un lien vers le domaine récompensé par un Liger.

La 30e édition du salon des Vins de Loire se déroule du lundi 1er février au mercredi 3 février 2016 à Angers, dans le parc expo. Plus de 400 producteurs de vins du val de Loire y présentent leurs vins.

Ligers 2016 : and the winners are…

Ligers d OR, Angers, salon des vins de Loire

Ligers d’argent 2016, Angers, salon des vins de Loire

Ligers de BRONZE, Angers 2016, salon des Vins de Loire

C’est parti pour le salon des Vins de Loire !

Le salon des Vins de Loire démarre ce lundi 1er février, et dure jusqu’au mercredi 3 février, au parc expo à Angers. Pour sa 30e édition, ce rendez-vous incontournable élargit son offre : biodynamie avec le salon Demeter, cidre et bière de Loire, bibs…

Salon des Vins de Loire : toute une région à découvrir

Angers, salon des vins de Loire, parc expo

Les quatre grandes régions viticoles de Loire seront dignement représentées, avec des vignerons de Touraine (30%), d’Anjou-Samur (25%) , de Centre-Loire (20%) et du pays Nantais (13%). L’énorme majorité sont des viticulteurs indépendants (80%), mais plusieurs négociants seront également présents, ainsi que des caves coop.

Pour découvrir leurs vins, deux possibilités : se rendre directement à leur stand, ou découvrir leurs vins dans l’espace de libre dégustation, pour se laisser guider par le palais vers de nouvelles découvertes.

Le salon des Vins de Loire de plus en plus « vert »

Après l’arrivée saluée des vignerons bio de la Levée de la Loire en 2015, 2016 marque celle du salon Demeter, la biodynamie. Pour Demeter, ce sera le premier salon international. Une soixantaine de vignerons travaillant avec les méthodes de la biodynamie présenteront leurs vins pendant ces trois jours.

Avec les 150 vignerons « bio », ça commence à représenter un joli pôle « vert » pour ce salon des Vins de Loire, de quoi avoir une vision plus complète du val de Loire.

Cidres, bières, bibs…

Nouveau également cette année, le pôle « cidres et bières ». Une dizaine de brasseurs ligériens présenteront leurs gammes de bières. Et l’association régionale des producteurs de cidre présentera les produits cidricoles des Pays de la Loire (cidres, poirés, pommeau du Maine AOC, Fine du Maine AOC…).

L’espace Bib répond à une vraie réalité : la vente des vins de Loire en bibs a augmenté de 31% en trois ans ! Tant et si bien qu’en 2015, 31% des vins consommés en France étaient des vins « in box ». L’arrivée de ce pôle « Open Wine Box », proposant des dégustations de vins en bib, sera donc incontournable.

Salon des Vins de Loire « all around the world »

Plus grand rendez-vous pour les vins ligériens, le salon des Vins de Loire attire les acheteurs du monde entier. Pour eux, c’est vraiment l’occasion idéale pour découvrir le nouveau millésime.

Tout est fait du reste pour séduire les professionnels : des personnalités parisiennes « triées sur le volet » (sommeliers, cavistes, restaurateurs) ont droit à une journée complète de dégustation pilotée par le meilleur sommelier du monde, Philippe Faure-Brac. Le salon des Vins de Loire chapeaute également une mission d’acheteurs internationaux : une cinquantaine d’acheteurs seront bichonnés pendant leur séjour ligérien!

Le programme détaillé, avec ses masterclass, ses workshops, ses animations diverses, est à découvrir sur www.salondesvinsdeloire.com.

A noter : la semaine des vins de Loire continue à Angers ! De multiples rencontres sont organisées dans toute la ville, à ne pas manquer ! Ce lundi 1er février, c’est aussi le 2e jour de la Dive Bouteille à Saumur.

Et bien sûr, n’oubliez pas de visiter le stand du Vin Ligérien, le stand GPB 241.

Toutes les infos pratiques pour vous rendre au parc expo en voiture, à pied ou à dos de chameau sont à découvrir ici.