Articles

l’Epaulée nantaise : à Nantes, les chefs aiment les vignerons du Muscadet… et ils le prouvent !

Rendez-vous les 26, 27 et 28 octobre dans trente restaurants nantais, pour l’ Epaulée nantaise, trois soirées de solidarité pour les vignerons du Muscadet touchés par le gel. Festif et solidaire, le rendez-vous d’automne à ne pas manquer !

 

L’initiative de l’Epaulée nantaise est née au restaurant l’U.Ni, à Nantes, dans la tête de son chef Nicolas Guiet. Parmi ses amis vignerons du Muscadet, certains subissent en effet les aléas climatiques pour la 2e année : après le mildiou en 2016, le gel au printemps 2017, et encore 50% de la récolte disparue…

Certains domaines sont même bien plus touchés, parfois à plus de 90%. Pour certains, « l’avenir de leur domaine est en difficultés », explique le restaurateur.

Pas question pour ce cuisinier engagé auprès de ses producteurs de laisser tomber les vignerons avec qui il travaille. Lui vient l’idée d’une soirée spéciale, dont la moitié des bénéfices seraient reversés aux domaines.

Epaulée nantaise :
il n’y a plus qu’à réserver

D’autres chefs lui emboîtent le pas, et rapidement, l’ Epaulée nantaise affiche une belle liste de 30 restaurants participant !

Chaque restaurateur a choisi un vigneron – souvent un domaine avec lequel il a l’habitude de travailler, pour former des binômes. Le jour J, le vigneron présentera ses vins aux convives, en accord avec un menu spécial. La moitié des bénéfices est reversé au pot commun et sera ensuite « réparti équitablement ».

La liste des restaurants et des vignerons est prometteuse et cette opération solidaire s’annonce fort gouteuse…

Il n’y a donc plus qu’à réserver votre soirée !

 

Tous les renseignements sur leur page Facebook

 

Le programme et les duos restaurants / vigneron

 

Mercredi 25 octobre

*Le Restaurant le Pavillon invite Jean-Pierre Guédon – le Domaine des Hautes Noëlles / 02 40 94 99 99

Jeudi 26 octobre

* Le Restaurant L’Atlantide 1874 – Maison Guého invite Jérôme Bretaudeau / 02 40 73 23 23

* Le Baco Saveurs Nantes invite le Domaine Bruno Cormerais / 02 51 83 81 83

* L’Atelier d’Alain invite Romain Malidain du Vignoble Malidain Domaine du Demi-Boeuf / 02 57 54 62 68

*Le restaurant du Pont à Basse-Goulaine invite Hervé et Nicolas Choblet du Domaine du Haut Bourg / 02 40 03 58 62

*Le Bistrot l’Alchimiste invite la Famille Lieubeau / 02 40 20 46 20

*Le Manoir de La Boulaie invite Jo Landron du Domaines Landron/ 02 40 06 15 91

*L’Instinct Gourmand invite le Muscadet – Domaine de la Foliette/ 02 40 47 41 64

*Le SONG SAVEURS ET SENS invite Damien Rineau du Domaine La Tour Gallus/ 02 40 20 88 07

Vendredi 27 octobre

*Le Restaurant Lamaccotte invite Benoit Landron du Domaine Landron Chartier Vigneron/ 02 85 37 42 30

*Le Restaurant Clémence invite le Domaine Ménard-Gaborit/ 02 40 36 03 18

* Le Laurier fleuri invite Louise Chéreau du Domaines Chéreau-Carré/ 02.51.79.01.01

* Pickles invite Fred Lailler du Domaine Michel Bregeon/ 02 51 84 11 89

* La Raffinerie invite Eric Chevalier du Domaine de l’Aujardière/ 02 40 74 81 05

*Le Restaurant les caudalies invite le Domaine Pierre Luneau Papin/ 02 40 94 35 35

*Le Restaurant « A L ‘ardoise » invite Agnès et Jacques Carroget du Domaine de la Paonnerie/ 02 40 47 54 51

* Le Petit Boucot invite le Domaine de la Pépière/ 02 53 97 04 04

*Le Bé2M invite le Domaine des Cognettes Stéphane et Vincent PERRAUD/ 09 80 77 61 72

*Le Restaurant Le Clos du Cellier invite Patrick Lebas du Domaine du Grand Châtelier/ 02 40 25 38 45

* Le Café du Musée d’arts de Nantes invite Stéphane Orieux du Domaine de la Bregeonnette/ 02 51 12 93 09

* O Deck invite le Domaine Poiron Dabin/ 02 40 71 71 00

* A Boire et à manger invite Marc Pesnot/ 02 40 58 05 10

Samedi 28 octobre

* Analude – Restaurant & Epicerie fine invite Aurore Günther du Château du Coing/ 02 53 55 65 46

* Le Plan B Nantes invite Julien Braud/ 02 85 37 15 02

* LuluRouget invite Fred Niger du Domaine de l’Ecu/ 02 40 47 47 98

*Le restaurant La Poissonnerie Et Pas Que invite Jean Jacques Bonnet (Domaine Bonnet-Huteau)/ 02 40 47 79 50

* Le Restaurant L’U.ni invite le Domaine le Fay d’Homme Vincent Caillé/ 02 40 75 53 05

* Les Brassés invite Hugues Charpentier du Château les Aveneaux/ 02 28 29 31 01

*Le Restaurant Les Chants d’AVRIL Bistrot Gourmand Nantes invite Manuel Landron & Marion Pescheux du Domaine Complémen’Terre Vignerons/ 02 40 89 34 76

* La Cascade invite Christian Luneau de Vallet/ 02 40 54 02 41

 

[CARTE] Toutes les maisons des vins de Loire

Avec cette carte des maisons des vins de Loire, préparez votre séjour oenotouristique !

Pour commencer la découverte d’un vignoble, les maisons des vins de Loire sont idéales : on y trouve des spécialistes de la région, de la documentation, des cartes et… du vin ! A acheter ou simplement à déguster.

Ces lieux sont gérés par les vignerons, via leurs syndicats d’appellation, parfois des offices de tourisme ou des petits groupes de domaines réunis en association. Les vins présentés sont généralement plutôt représentatifs de ce que la région viticole a à offrir, à des tarifs identiques à ceux pratiqués dans les domaines.

Des ateliers pour toute la famille
dans les maisons des vins de Loire

Toutes les maisons des vins n’ont pas le même intérêt. Certaines sont de simples boutiques vitrines…. Mais, même si la Loire n’a pas encore sa « Cité du vin » comme à Bordeaux, de plus en plus souvent, ces lieux proposent aussi des animations, et ateliers d’excellente qualité, à des tarifs raisonnables : les animateurs se décarcassent pour trouver des idées originales, et offrir une « expérience » au visiteur.

Souvent, les enfants ne sont pas oubliés : à Saint-Lambert-du-Lattay, par exemple, le musée de la Vigne et du Vin propose tout l’été des ateliers spécialement réservés aux enfants, pour découvrir la vigne ou les secrets de la fabrication du vin. Et pendant ce temps-là, les parents peuvent déguster sereinement…

Pour les adeptes de la marche à pied, enfin, ces maisons des vins de Loire sont les endroits où trouver des idées de circuits.

Dans tous les cas, pour découvrir les vins de Loire, un petit tour dans ces maisons peut valoir le coup…

Voici une carte qui recense ces lieux ressources, du Nantais jusqu’à Sancerre, en passant par l’Anjou, Saumur, la Touraine, les appellations du Centre… Utilisez le filtre « Zone d’appellation » pour préciser votre recherche, et retrouvez toutes les infos pratiques en cliquant sur les épingles.

 

Une bonne adresse à partager ? Une maison oubliée ? N’hésitez pas à nous transmettre l’info !

Et bientôt, retrouvez notre dossier sur les maisons des vins de Loire dans le magazine…

CVVL : les vignerons de Loire s’organisent face au négoce

La CVVL, confédération des vignerons du Val de Loire, s’agrandit. En plus de représenter les différentes appellations de Nantes à Blois, l’organisation accueillera désormais les représentations des vignerons indépendants, des bio et des caves coopératives. Objectif : parler d’une seule et même voix face au négoce.

La CVVL, mais qu’est-ce que c’est encore que ça ?
La confédération des vignerons du Val de Loire réunit le « collège production », autrement dit les vignerons, de Nantes jusqu’à Blois. L’organisation doit porter leur voix notamment dans plusieurs instances « de bassin », des lieux de décision transversaux présidés par les préfets… Mais aussi au sein d’Interloire.

La CVVL existait déjà… mais par manque d’ambition et de moyen, était jusqu’à présent restée une « coquille vide », explique un observateur. Tandis que de leur côté, les grandes maisons de négoce -il est vrai nettement moins nombreuses… – étaient déjà bien organisées au sein de l’UMVL (union des maisons du val de Loire).

Jusqu’alors, la CVVL réunissait « seulement » les différentes fédérations d’ODG (organismes de défense et de gestion) : Loir-et-Cher, Touraine et Sarthe, Anjou-Saumur et Vins de Nantes, IGP du Val de Loire.

La nouveauté, annoncée le 29 novembre 2016 suite à l’assemblée générale, c’est que la CVVL s’agrandit et se dote de nouvelles ambitions. Désormais, la CVVL accueille aussi les « syndicats de métiers » : Mouvement des vignerons indépendants du val de Loire, fédération régionale des Caves coopératives du val de Loire, association interprofessionnelles des vins bio du val de Loire (AIVB-VL).

La CVVL parlera « au nom des vignerons de Loire »

Et ça change quoi, au juste ?

« Vu de l’intérieur, c’est un énorme changement, se réjouit Joël Forgeau, actuel président de la CVVL (jusqu’à l’élection du nouveau bureau en janvier 2017). Sur plusieurs chantiers et dossiers, nous avons plusieurs interlocuteurs, le Préfet, la Région, face auxquels nous avons besoin de parler d’une position unique, décidée en amont. Jusque là, il y avait plusieurs voix pour la viticulture… »

Désormais, toutes les « diversités » de la viticulture pourront échanger « en famille » au sein de la CVVL, avant de porter une position légitime devant ces grandes instances « au nom des vignerons de Loire ».

La CVVL, qui siège aujourd’hui à Angers, planchera sur des grands chantiers transversaux, depuis les autorisations de plantation jusqu’aux dommages pour intempéries. Mais au-delà, souligne Joël Forgeau, il s’agira de « décider ensemble de l’avenir du vignoble de Loire dans le contexte mondial. Vers quoi on veut s’orienter, qu’est-ce qu’on veut faire des vins de Loire, où est-ce qu’on veut positionner nos vins ? »

[Payant]Douze portraits de vignerons de Loire à découvrir !

Dans chaque nouveau numéro du Vin Ligérien, la rubrique « portraits » présente douze vignerons de Loire.

Rencontrés dans leur domaine, ces hommes et ces femmes nous racontent leur parcours, confient leurs convictions, leurs difficultés, leurs joies et leurs peines… Tout ce qui fait la particularité de leurs vins, en somme !

A travers ces longs portraits, c’est une autre géographie du val de Loire qui se dessine, celle des hommes et des femmes qui font la richesse de ce vignoble !

Les portraits du Vin Ligérien n°16 sont disponibles en téléchargement !

Dans le n°16 (automne 2015), les vignerons présentés étaient les suivants :

  • Delphine et Christian Nobiron, Fiefs Vendéens
  • Joëlle et Bernard Douillard, Muscadet
  • Château de Fesles, Bonnezeaux et Anjou
  • Jean-Luc et Jean-Albert Mary, Saumur-Champigny et Coteaux de Saumur
  • Thierry Foltzenlogel, Saint-Nicolas-de-Bourgueil et Bourgueil
  • Fabrice Gasnier, Chinon
  • Jean-Charles et Frédéric Cathelineau, Vouvray
  • Pascal Janvier, Jasnières et Coteaux-du-Loir
  • Luc Poullain, Touraine-Chenonceaux
  • Stéphane Mesliaud, Touraine-Amboise
  • Thibault et Marie-Line Bizet, Sancerre
  • Julien et Clément Raimbault, Sancerre

Les textes et photos sont à découvrir en téléchargement payant sur ce site.

Dans le numéro 17 du Vin Ligérien (printemps 2016), douze nouveaux portraits sont également à découvrir.

Loire : douze vignerons à découvrir ! (diaporama)

Histoires de vignerons

Dans le numéro de printemps du Vin Ligérien, douze vignerons ont joué le jeu du « portrait ». Un moment sans égal que ces rencontres avec  des hommes (et des femmes) et leurs histoires, parcours, choix…

Nos visites de caves vous conduisent ce trimestre dans les domaines suivants :

  • Matthias et Emile Roblin (Bué),
  • Jean-Baptiste et Géraud Charpentier (Reuilly),
  • Vincent Siret  (Lunery),
  • Anne Josseau (Bourré),
  • Eric Angier (Oisly),
  • Jean-Baptiste Bonnigal et Stéphane Bodet (Limeray),
  • Bernard Fouquet (Vouvray),
  • Clothilde Pain (Panzoult),
  • Laurent Herlin  (Chouzé-sur-Loire),
  • Eric Dubois (Saumur-Champigny),
  • Christophe Daviau (Brissac-Quincé),
  • la maison Ampelidae (Marigny-Brizay).

En attendant de découvrir les textes, voici déjà les photos de ces douze vignerons… avant peut-être de déguster leurs vins !

 

Vous pouvez également retrouver d’autres portraits dans d‘anciens numéros du Vin Ligérien.